Actualités

CHIFFRE DU JOUR La Police cherche à recruter 8 jeunes cadets de la République dans le Gard

Scènes de joie ce matin lors de la cérémonie de sortie de la 9e promotion des cadets de la République. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Scènes de joie lors de la cérémonie de sortie de la 9e promotion des cadets de la République. Photo Tony Duret / Objectif Gard

L’École Nationale de Police de Nîmes recrute 156 jeunes pour devenir cadets de la République, option police nationale, dont 8 dans le Gard. Cette formation prépare aux épreuves du concours de gardien de la paix de la police nationale.

Le recrutement est destiné aux départements suivants : Alpes de Haute Provence (1 poste)-Hautes Alpes (1 poste)-Alpes Maritimes (31 postes)-Ardèche (2 postes)–Aude (4 postes)-Aveyron (2 postes)-Bouches du Rhône (56 postes)-Corse du Sud (3 postes)-Haute Corse (2 postes)-Drôme (5 postes)-Gard (8 postes)-Hérault (15 postes)-Lozère (1 poste)-Pyrénées Orientales (5 postes)-Var (15 postes)-Vaucluse (5 postes).

Les personnes intéressées doivent déposer un dossier de candidature, à télécharger sur ce lien, avant le 13 mars 2015, cachet de la poste faisant foi, à : École nationale de police - Section cadets de la République - 286, avenue Clément ADER - BP 48100 -30937 Nîmes Cedex 9.

Conditions à remplir :

  • Être de nationalité française et jouir de ses droits civiques.
  • Avoir 18 ans révolus, à la date de l’incorporation en école, et moins de 30 ans, à la date du dépôt du dossier.
  • Être en position régulière au regard du code du service national.
  • Avoir un casier judiciaire vierge.
  • Disposer d'une acuité visuelle de 15 dixièmes pour les 2 yeux, avec un minimum de 5 dixièmes pour l'un, et une correction maximum de 3 dioptries pour atteindre cette limite de 15 dixièmes.
  • N'être atteint d'aucune affection médicale évolutive pouvant ouvrir droit à congé de longue maladie ou longue durée.
  • N'être atteint d'aucune séquelle de maladie cardiaque, cancéreuse, neurologique ou psychiatrique.
  • Être médicalement apte à un service actif de jour comme de nuit .

Les jeunes qui seront recrutés bénéficieront d'un contrat de trois ans, renouvelable une fois. Pendant la première année de formation, le cadet de la République perçoit une allocation de scolarité, d'un montant de 597 € brut par mois. L’hébergement en internat est gratuit et la restauration est à la charge du cadet. A l’issue de la formation, les jeunes seront nommés adjoints de sécurité et percevront un salaire équivalent au SMIC. Ils pourront se présenter au second concours de gardien de la paix, réservé aux adjoints de sécurité, dès la fin de leur scolarité.

 

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité