A la uneActualitésEconomiePolitique

MANDUEL Gare TGV : la zone d’aménagement votée sans logement

Photo DR http://www.reichen-robert.fr/
Photo DR http://www.reichen-robert.fr/

Après avoir été reportée, la délibération actant le projet d’aménagement du cabinet Reichen et Robert & Associés a finalement été validée ce soir, en conseil communautaire. Les élus de Nîmes Métropole ont décidé de repousser à 2020 la construction de logements.

L'accouchement d'un beau bébé se fait souvent dans la douleur. Ici, les 180 hectares aménageables autour de la gare TGV de Manduel (prévue pour 2020) ont provoqué quelques contractions au sein de la majorité (UMP-UDI-Indépendants). Le 2 février, le président UDI de Nîmes Métropole avait été contraint de reporter, face à la fronde de ses élus UMP, les trois délibérations actant le projet de Reichen et Robert & Associés. En cause : la présence de 2 000 logements répartis sur 15 hectares dans le projet du cabinet d'architectes. "Nous voulions que la zone aménageable soit strictement identique à celle imaginée dès 1997 par l'ancienne majorité Fournier… C'est-à-dire sans habitat résidentiel !", affirme de nouveau le maire de Manduel Jean-Jacques Granat, qui souhaite par ailleurs "maîtriser l'urbanisme galopante" de sa commune.

Trois semaines de "dialogue compétitif"

Si visiblement la concertation a porté ses fruits, les trois semaines de "dialogue compétitif" ont été mouvementées… Après une opération séduction avortée à la mairie de Manduel, Bernard Reichen est venu en personne présenter son projet aux maires de l'agglomération lors de leur conférence mensuelle. "Nous avons parlé de la zone d'activité destinée à accueillir un projet d'envergure comme un futuroscope. Nous sommes tombés d'accord pour réserver une superficie de 50 hectares au lieu des 15, prévus initialement à cause de la présence des logements", explique Jean-Jacques Granat.

Jean-Jacques Granat, maire UMP de Manduel. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Jean-Jacques Granat, maire UMP de Manduel. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Mais gare à ne pas crier victoire trop vite. Quelques jours après la conférence des maires, l'élu UMP a bien failli tomber de sa chaise lorsqu'il reçut les délibérations sensées être soumises au vote de ce soir : "Elles étaient identiques à celles du 2 février", s'étonne Jean-Jacques Granat qui, a cru bon d'informer Yvan Lachaud que son service juridique était prêt à remédier à cet impair… "Finalement tout est entré dans l'ordre ce matin", se réjouit le conseiller communautaire. La construction de logements est renvoyée aux calendes grecques, en 2020.

Elaboration du projet

Membre de la majorité à s'abstenir, G.Rival ne digère toujours pas la polémique : "on nous dit que ce sont les services techniques qui ont modifié le cahier des charges… Comment envisager le fait qu'il n'y ait pas eu de contrôle pour les pouvoirs politiques ?!". Photo : Coralie Mollaret.
Deux élus de la majorité se sont abstenus (Michel Gabach de Saint-Dionisy et Gérard Rival de Manduel). Gérard Rival ne digère toujours pas la polémique autour de la zone d'aménagement : "on nous dit que ce sont les services techniques qui ont modifié le cahier des charges… Comment envisager le fait qu'il n'y ait pas eu de contrôle par les pouvoirs politiques ?!". Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Pour s'en assurer, Franck Proust autre frondeur UMP entend bien le faire graver dans le marbre du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) révisé en 2017. "Nous allons engager un projet structurant et dynamique. Sur l'ensemble de l'arc méditerranéen, il n'existe aucun projet touristique ou culturel d'envergure (…) Le but initiale est de créer un parc d'attraction et, nous avions besoin de disposer d'une masse critique de superficie", poursuit l'ex-président délégué au développement économique de Nîmes Métropole pour qui, "le moment est historique".

Jean Paul Fournier, maire de Nîmes et membre du jury de l'agglo, assure que le plus dur reste à venir : "sur les trois propositions, ce projet est loin de nous avoir emballé. Nous devons l'améliorer afin d'en faire un beau dossier pour le Gard". Le président UDI Yvan Lachaud a promis d'élargir le comité de pilotage à d'autres élus pour suivre l'avénement du projet… "Nous le suivrons de très près", insiste Jean-Jacques Granat. Chat échaudé craint l'eau froide…

Plus d'infos dans notre édition de demain avec les réactions de l'opposition… 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité