Société

ALÈS Risque inondations : les militants mobilisés

De gauche à droite, Jean-François Didon, ingénieur de recherche, Jacqueline Balvet, membre d'Attac, et Ghilslaine Soulet, membre du collectif à l'initiative de la journée. EL/OG
De gauche à droite, Jean-François Didon, ingénieur de recherche au CNRS, Jacqueline Balvet, membre d'Attac, et Ghilslaine Soulet, membre du collectif à l'initiative de la journée. EL/OG

Suite aux inondations qui ont touché le Gard ces dernières années, le Forum social local du Gard, collectif de militants citoyens, demandent la mise en oeuvre d'un plan global d'adaptation au changement climatique, préconisé par l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée. Une grande journée de débats sera organisée avec des scientifiques et des élus locaux ce samedi à St-Julien-les-Rosiers.

Selon le Groupe intergouvernemental d'experts sur le climat (GIEC), la fréquence et l'intensité des pluies va augmenter d'ici 2100 et les événements extrêmes vont se multiplier. Le Gard fait partie des bassins les plus vulnérables au changement climatique et au risque inondation.

Dans ce contexte, l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée préconise la désimperméabilisation des sols en ville, ainsi que la réimplantation des haies et la réduction du drainage en zone rurale pour maintenir l'eau dans le sol. "Il faut adopter une vision d'ensemble sur le risque inondation en luttant contre la poursuite de l'urbanisation", assure Ghislaine Soulet, militante et conseillère municipales d'opposition à la mairie d'Alès. Et de déplorer : "Les bassins de rétention proposés actuellement à Alès ne sont que de solutions de court terme".

Afin de confronter les points de vue et anticiper au mieux les épisodes à venir, le Forum social local du Gard, collectif de militants citoyens, organise une journée de rencontres ce samedi sur le lien entre changement climatique et inondations, et les manières d'y faire face. Maires touchés par les crues, juristes, scientifiques, collectifs, de nombreux acteurs seront présents à St-Julien-les-Rosiers. "Nous évoquerons aussi la culture du risque, qu'il est difficile de maintenir, notamment à cause la mobilité résidentielle", note Ghislaine Soulet.

Pour rappel, présentée comme la crue centennale, l'inondation de cet automne sur Alès et le Grabieux a condensé 400 mm sur deux jours. En 2002, ce sont entre 500 et 600 mm cumulés qui ont rempli le bassin du Gardon.

Programme complet de la journée du 28 février

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ALÈS Risque inondations : les militants mobilisés”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité