ActualitésSociété

NÎMES L’objectif du Comité inter-religieux nîmois : le vivre ensemble

Les représentants des différentes religions. Photo : Emeline Andreani/Objectif Gard
Les représentants des différentes religions. Photo : Emeline Andreani/Objectif Gard

Le comité inter-religieux nîmois (Cirn) est une association qui se bat depuis 4 ans pour le vivre ensemble. Et ce jeudi, c'est une image forte que les différents représentants des cultes religieux ont voulu transmettre en se réunissant tous ensemble autour d'un repas.

L'apprentissage du vivre ensemble, voilà l'objectif majeur du Cirn. Et pour se faire, les représentants du culte musulman, juif, protestant, catholique oeuvrent depuis quelques années déjà sur cette volonté, avec les dons du sang et les voeux inter-religieux nîmois. Mais aujourd’hui, le Cirn voit plus loin. Il veut organiser des rencontres dans des écoles et dans les différentes communes, afin d'aborder le sujet des religions et de la laïcité :"Il faut libérer la parole, et entamer le débat avec les jeunes" explique Jean-François Breyne, pasteur et secrétaire de l'association.

"Les jeunes sont une proie facile pour les fondamentalistes"

"Il faut rencontrer les jeunes pour discuter avec eux, mais aussi les écouter, écouter leur souffrance. Ils sont une proie facile pour les fondamentalistes car la plupart ne connaissent pas la religion", souligne Abdallah Zekri, président de l'Observatoire national de lutte contre l'Islamophobie. Des jeunes bien souvent livrés à eux-même, qui se retrouvent entre deux chaises, entre leur nationalité et leur religion. Et avec des imams autoproclamés, qui enseignent un islam, non pas de tolérance mais de terrorisme, Abedallah Zekri précise qu' "on est passé de 14 actes anti-musulmans en janvier 2014, à 214." Face à ces actions, les politiciens prévoient d'instaurer de nouvelles lois auxquelles le nîmois répond :"il faut arrêter de rajouter des lois. Il faut se rendre directement dans les quartier afin de préparer nos enfants, les informer".

Le Cirn passe au niveau supérieur

Les différents représentants des cultes veulent ainsi montrer l'exemple par leur solidarité "Nous avons appris à nous connaître et à respecter nos différences. Aujourd'hui nous nous épaulons, et c'est ce message que nous voulons transmettre", explique Bernard Cavalier, président au conseil presbytéral de l'Eglise Unis de Nîmes. Un vivre ensemble que le Cirn espère propager dans les différentes communes par des rencontres avec les jeunes mais aussi les associations. "Nous prévoyons de participer au forum des associations à Nîmes, afin d'avoir plus de visibilité auprès des différentes associations" précise Victor Bohbot, membre de la communauté juive de Nîmes. Des ateliers seront également organisés dans les classes, mais aussi des tables rondes, des courts-métrages, avec comme thématique la laïcité et le vivre ensemble. D'autres rassemblements sont prévus dans l'année comme du scoutisme ou des jumelages.

Emeline Andreani

 

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “NÎMES L’objectif du Comité inter-religieux nîmois : le vivre ensemble”

  1. c’est au nom du vivre ensemble et de la laïcité que certains développent leurs idéologies ici en France tout en prônant le contraire ailleurs.
    Il suffit de regarder les nations islamiques notamment pour comprendre que le vivre ensemble se résume à un vivre ensemble sous influence politico-religieuse.
    La république Française n’a pas à favoriser le communautarisme mais la citoyenneté.
    la foi s’exerce dans la sphère privée et dans les lieux adaptés tout en soulignant que la France est de racine Chrétienne (histoire, culture, patrimoine…)
    La loi de 1905 précise les règles en matière d’entretien des monuments religieux et les textes sont précis quant aux constructions. Notre république peut réaffirmer certaines d’entre elles si besoin par la loi.
    Pour exemple, notre république n’a pas à prendre en compte le précepte religieux qui consiste à égorger un animal à vif, la polygamie, le mariage pédophile, l’excision…

    1. Bonjour,loi 1905,elle n’a jamais été autant détournée,hé oui les lois sont faites pour ça,on a jamais autant parler de religion que depuis ces 30 derniéres années surtout l’islam,il y a vraiment un gros probléme.On parle d’actes islamophobes certes condamnables,mais chritianophobes silence radio ou trés peu de commentaires.De toutes les façons le vivre ensemble est une utopie,je dirai meme un concept inventé pour fermer les yeux de certains.

  2. En effet, il est important de renforcer et développer les échanges inter-religieux. La Fondation du Chemin du Bonheur met à disposition des kits d’information à destination des enseignants, éducateurs, formateurs. Elle présente un code moral non religieux qui convient à tous pour restaurer les valeurs morales et l’intégrité. Des vidéos illustrent 21 préceptes et abordent des sujets tels que la famille, l’environnement, le travail… Voir sur le site de la Fondation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité