ActualitésCulture

PONT-SAINT-ESPRIT Centenaire 14-18 : la thématique hospitalière au cœur du programme culturel

La responsable de la médiathèque Coralie Pratlong, Claire Lapeyronie, Jocelyne Lardin, Eric Grieu et Josiane Pauty (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La responsable de la médiathèque Coralie Pratlong, Claire Lapeyronie, Jocelyne Lardin, Eric Grieu et Josiane Pauty (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Après le lancement l’an passé, les commémorations du centenaire de la première guerre mondiale continuent à Pont, seule ville du Gard avec Nîmes labellisée « Mission Centenaire ».

Ça passe notamment par une programmation culturelle ad hoc, qui a été présentée mardi soir à la bibliothèque de Pont. Ainsi, pour 2015, c’est la thématique hospitalière qui a été choisie comme prisme pour aborder la Grande Guerre.

« Raccrocher la grande histoire avec l’histoire locale »

« Nous avons choisi cette thématique car Pont-Saint-Esprit, avec l’Hôtel-Dieu, était à l’époque une place forte hospitalière, explique la première adjointe Claire Lapeyronie. 1915, c’est le conflit qui s’enlise, la notion de solidarité qui s’instaure. »

Tout sauf un hasard donc, et « l’idée de raccrocher la grande histoire avec l’histoire locale », pour Claire Lapeyronie.

La programmation propose 7 rendez-vous jusqu’au 18 juin. Et les hostilités — si l’on peut dire — ont déjà démarré depuis le 2 mars avec l’exposition « 14-18 médecine au Champ d’honneur ».

Le reste de la programmation est placé sous le signe du partenariat : « on a envie de faire des partenariats sur tout ce qu’on essaie de lancer, développe Claire Lapeyronie. On en a un avec le centre hospitalier, on propose des lectures dans leurs murs samedi, avec l’ONAC et la FNACA pour l’exposition d’avril ou encore avec la librairie le Chant de la Terre pour des lectures en mai. »

Une programmation entièrement gratuite

Autre temps fort de cette programmation « Centenaire », le spectacle « Apollinaire 1914-1918 Rock, guerre et poésie », le 17 avril prochain : « on a voulu parler d’Apollinaire, mais on voulait quelque chose d’actuel, avec du rock, pour toucher un public plus jeune et leur faire découvrir les textes d’Apollinaire à cette période », explique Jocelyne Lardin, responsable de la culture à la Ville. « Apollinaire a une rue à son nom à Pont, et a fait son régiment au 38e d’Artillerie de Nîmes », détaille Eric Grieu référent des archives municipales.

Un spectacle qui colle à la philosophie que décrit Claire Lapeyronie : « Commémorer de manière rébarbative, ce n’est pas bon, il faut se souvenir avec respect, mais relier au présent, donner une appétence aux gens en proposant des supports variés. »

« Le programme s’est voulu éclectique », poursuit Eric Grieu. Eclectique, jusqu’à aborder la seconde guerre mondiale à travers une expo des archives du général André de Philip, un proche du général de Gaulle, qu’il a reçu à Pont en 1948. « Son neveu possède un fonds important d’archives et a proposé d’en faire une donation à la Ville », note Claire Lapeyronie. Alain de Philip viendra d’ailleurs le 8 mai faire une conférence en guise de vernissage de l’exposition.

Des événements culturels que la Ville veut ouverts au plus grand nombre. Aux enfants, « qui peuvent travailler en classe sur la vie des poilus, c’est une façon de les faire participer » dixit Josiane Pauty, adjointe à l’éducation, et plus largement à tout le monde, puisque l’intégralité de la programmation est proposée gratuitement.

Découvrez le programme complet ici.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

30 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité