ActualitésPolitique

NÎMES Réunion publique du Front de gauche pour Nîmes 4 : Une lueur d’espoir pour les habitants présents

Sylvette Fayet et Hicham Abderrezak entourés par leurs suppléants lors de la réunion publique à Pissevin. Photo : Emeline Andreani/Objectif Gard
Sylvette Fayet et Hicham Abderrezak entourés par leurs suppléants lors de la réunion publique à Pissevin. Photo : Emeline Andreani/Objectif Gard

Hier soir, dans la salle Wagner du quartier Pissevin, Sylvette Fayet et son binôme Hicham Abderrezak ont abordé le sujet des quartiers lors de leur réunion publique. Un appel à la mobilisation auquel les habitants ont répondu présents.

Face à une cinquantaine de personnes, Sylvette Fayet a exprimé son intention de faire avancer les choses dans les quartiers populaires. Pour cela, elle a insisté auprès des personnes présentes, sur l'importance d'aller voter : "Il faut que l'on ai 12,5 % des inscrits pour passer au second tour. Si on y arrive, je pense réellement que l'on a de fortes chances pour gagner ces élections" assure-t-elle. Un second tour dont la candidate ne doute pas de la présence de l'extrême droite. Du côté des habitants, une petite lueur d'espoir se fait ressentir sur la prise en compte des quartiers : "A chaque fois, les politiques nous promettent de prendre des mesures pour changer les choses dans les quartiers. Et à chaque fois, rien est fait. Aujourd'hui, avec ce binôme, nous avons une chance de prendre les choses en main" encourage un militant. Une mobilisation qui est associée en grande partie à la candidature d'Hicham Abderrezak : "Le fait de voir quelqu'un du quartier, cela nous encourage à aller voter. Il sait ce que l'on vit" explique un autre militant. Des habitants qui sembleraient dans l'ensemble, convaincus par le binôme du Front de gauche.

Emeline Andreani

Etiquette

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “NÎMES Réunion publique du Front de gauche pour Nîmes 4 : Une lueur d’espoir pour les habitants présents”

  1. Si les militants de Nîmes IV sont convaincus par les promesses d’une ex candidate de Nîmes I (qui change de canton on se demande toujours pourquoi ?)… alors tout baigne !

    1. Mr (ou Mme) Hautdufront n’a sans doute pas réalisé qu’il y a eu récemment un redécoupage des cantons, et que l’ancien canton I de Nîmes est pour une large part (sinon en totalité) inclus dans le canton IV actuel. Donc il n’y a pas de question à se poser.

  2. Avec le communautarisme vous les aurez vos 12,5%,par contre les propositions sont les meme depuis des lustres,rien de nouveau pas de changement,c’est désolant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité