Politique

DÉPARTEMENTALES Bagnols : le candidat PCF doute de la légalité de la propagande de Pissas

La photo en question, dans le "journal de campagne" de la liste d'Alexandre Pissas (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La photo en question, dans le "journal de campagne" de la liste d'Alexandre Pissas (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Depuis quelques jours, un document de propagande électorale de la liste conduite par le conseiller général sortant Alexandre Pissas circule sur le canton de Bagnols.

Un document de huit pages présentant le bilan et le projet du candidat, et dans lequel figurent un certain nombre de photos pour illustrer le propos. L’une d’entre elles, où on voit le colonel Christian Simonet, directeur du SDIS, aux côtés d’Alexandre Pissas, par ailleurs président du conseil d’administration du SDIS, provoque l’interrogation du candidat Front de Gauche Mourad Abadli, encarté au PCF : « je ne comprends pas qu’un haut fonctionnaire puisse être en photo avec Alexandre Pissas en pleine campagne. »

« Il me semble qu’un haut fonctionnaire a un devoir de réserve »

D’après Mourad Abadli, « cela semble dire que le colonel Simonet soutient Alexandre Pissas, qui est son supérieur hiérarchique, dans cette campagne. » Pire, il met en doute la légalité de l’utilisation d’une telle photo dans un document de propagande électorale : « il me semble qu’un haut fonctionnaire a un devoir de réserve. On ne doit pas se servir de l’image d’un haut fonctionnaire. »

Nous avons contacté le bureau des élections de la préfecture, qui estime que « la photo a été prise dans le cadre de leurs fonctions respectives. Ce n’est pas comme le colonel Simonet était pris en photo en train d’assister à un meeting d’Alexandre Pissas. » Qui plus est, comme la photo « a été prise dans le cadre d’une manifestation publique, il n’y a pas de droit à l’image. »

Alexandre Pissas fait pour sa part le distinguo, expliquant qu’« il s’agit d’un journal de campagne, pas d’une profession de foi » et affirmant que « c’est légal. » Quant à ses adversaires, « qu’ils portent plainte », lance-t-il dans un sourire.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “DÉPARTEMENTALES Bagnols : le candidat PCF doute de la légalité de la propagande de Pissas”

  1. Il me semble qu’il y a bien d’autres sujets qui pourraient être discutés notamment économiques avec cette austérité imposée par le Gouvernement Valls (qui nous mène droit dans le mur)et acceptée par son Grand Ami Denat dans le Gard.

  2. Évidemment qu’il y a bien plus important que cette photo. Néanmoins, par simple honnêteté morale ou éthique, voire déontologique, M. Pissas aurait très bien pu rogner cette photo pour ne pas y inclure le haut fonctionnaire. Car le message est volontairement subliminal. Mais, à l’heure où le but du jeu est de se montrer et si possible en « bonne » compagnie, parler de morale est une utopie. On reste sur la forme pour évacuer le fond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité