ActualitésCulture

NÎMES La Région soutient l’exposition de la LICRA sur le génocide arménien

De gauche à droite, la proviseur du Lycée Daudet, Patrice Bilgorai, Jean-Paul Boré et Corinne Giacometti. photo : Emeline Andreani/Objectif Gard
De gauche à droite, la proviseur du Lycée Daudet, Patrice Bilgorai, Jean-Paul Boré et Corinne Giacometti. photo : Emeline Andreani/Objectif Gard

Hier soir, Jean-Paul Boré, au côté de Patrice Bilgorai, président de la LICRA, inaugurait l'exposition à l'occasion du 100ème anniversaire du Génocide arménien. 

A la maison de la Région de Nîmes, une vingtaine de personnes s'étaient réunies à l'occasion du vernissage de l'exposition sur le génocide arménien. L'ARAM de Marseille (Association pour la recherche et l'archivage de la mémoire arménienne), dépositaire de cette exposition, a ainsi retracé l'histoire de ce génocide mené par les musulmans contre les arméniens. Une volonté de la part de la LICRA de témoigner de ces évènements : "Notre priorité est l'éducation de la jeunesse. Il est important qu'elle sache ce qu'il s'est passé" explique le président de la LICRA. Une exposition très appréciée par les personnes présentes, notamment Henry Aram Hairabédian, auteur et sculpteur nîmois : "Je suis arménien, et pour moi c'est important que les gens sachent ce qu'il s'est passé, ce que nos ancêtres ont vécu". Un témoignage que l'artiste prévoit d'exposer le 24 avril, à la Maison de la Région, à l'occasion de la date anniversaire de la libération des camps de concentration.

Jean-Paul Boré s'est lui aussi exprimé à ce sujet : "Il est important qu'il y ai un travail de mémoire au niveau des jeunes, qu'ils sachent ces partis de l'Histoire. D'autant que certains continuent à déclarer que de tels actes n'ont jamais eu lieu". Un soutient auprès de la LICRA qu'il définit comme un défi face aux réactions de la part de certains du Conseil régional : "Le Front National considère la LICRA comme une insulte. C'est une tâche à la politique d'accepter qu'un parti tienne de tels propos" s'indigne l'élu régional.

Une exposition qui se tiendra du 16 au 27 mars.

Emeline Andreani

Etiquette

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES La Région soutient l’exposition de la LICRA sur le génocide arménien”

  1. Boré en fait des tonnes, comme d’habitude. Moi aussi je soutiens l’exposition sur le génocide Arménien.
    Voilà, c’est dit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close