ActualitésPolitique

DEPARTEMENTALES Alès 1 : la triangulaire FN, droite, Front de gauche

Geneviève Blanc, Jean-Michel Suau, et Délie Muller. EL/OG
Geneviève Blanc, Jean-Michel Suau, et Délie Muller, Front de gauche soutenu par la majorité départementale ce soir au Prolé à Alès. EL/OG

A Alès 1, favorable aux sortants Jean-Michel Suau (FDG) et Geneviève Blanc (EELV), le FN a réussi sa percée ce soir. Comme sur de nombreux cantons. Il obtient 31,7% des voix, juste derrière le duo soutenu par les socialistes qui prend la tête avec 32,7%. L'union de la droite (UMP/UDI), représentée quant à elle par Jean-Charles Bénézet et Nathalie Rivenq, complète la triangulaire avec 24,9% des voix.

"Notre porte-à-porte a été payant, tout comme le soutien du PS. Nous avons fait un bon score et arrivons en première place. C'est réconfortant dans le contexte actuel. Mais ce n'est pas gagné", craint Jean-Michel Suau qui ne devance que d'un point le tandem frontiste. "Dès ce soir, nous appelons les démocrates et républicains à se rassembler pour faire barrage au FN (Nathalie Challier et Christophe Clot, NLDR). Tous ceux qui veulent participer sont les bienvenus".

De son côté, Bonnifacio Iglésias, candidat Divers gauche et maire d'Anduze, était très optimiste sur cette élection. Il n'obtient que 10,9% des voix et ne sera pas au second tour. "Je suis déçu, je ne comprends pas ce score. Je pense que le poids des partis politiques a été très important et mon électorat ne s'est pas déplacé", analyse-t-il. Malgré le risque Front national, il refuse toutefois d'apporter son soutien au binôme Front de gauche. "Je sais pour qui j'irai voter mais je ne donnerai pas de consigne de vote. Les gens ne sont pas des moutons, ils font ce qu'ils veulent. Par ailleurs, comment expliquer aux gens que je vais soutenir Geneviève Blanc qui a appelé à voter la droite en 2008 ? Il y a longtemps qu'elle s'est assise sur le pacte républicain. Elle veut juste être élue. Je ne peux appeler à voter pour elle", fustige-t-il à chaud. Et de conclure : "Le FN ne l'emportera pas. Ce qui m'inquiète, c'est que l'on va figer une situation qui ne fonctionne pas avec la réélection des candidats Front de gauche/EELV".

Une division qui pourrait donc profiter au FN ou à la droite qui a 900 voix d'écart avec le duo de tête. "Nous sommes assez satisfaits du résultat. Désormais, les compteurs sont remis à zéro et tout est permis. On repart en campagne dès demain et on va mobiliser ceux qui n'ont pas voté pour nous au premier tour. Les reports de voix de M. Iglésias peuvent nous être favorables. Quant aux électeurs du FN, on a compris leur mécontentement. Ils doivent maintenant être raisonnables et voter pour nous", souhaite Jean-Charles Bénézet, maire UDI de St-Christol-les-Alès.

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité