A la uneEconomiePolitique

NÎMES MÉTROPOLE budget 2015 : L’extension des locaux de l’agglo ne fait pas l’unanimité à droite

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Le budget 2015 de l'agglomération Nîmes Métropole a été voté lundi soir. Un budget serré, "mais volontaire", selon Yvan Lachaud. 

Le budget de 325 millions d'euros a été voté à la majorité, lundi soir : pas d'augmentation d'impôts par Nîmes Métropole, c'était l'argument de campagne de son président Yvan lachaud. Pour autant, c'est au niveau de l'Etat que tout se joue puisque l'Assemblée nationale a revu à la hausse (+0,9%) les bases de calcul des impôts locaux (taxe d'habitation, taxe foncière…). Le conseiller d'opposition Yoann Gillet est intervenu lors du conseil communautaire et estime que les engagements n'ont pas été tenus par Yvan Lachaud : "vous aviez promis une baisse d'impôts, si les taux restent stables, cela augmente quand même les impôts." 

Un nouveau venu fait son apparition dans la répartition budgétaire de Nîmes Métropole : le développement numérique du territoire. Même si cet investissement ne représente pas une part importante, seulement 0,68 %, il s'impose dans un contexte où les économies sont de rigueurs.

Budget 2015 de Nîmes Métropole. DR
Budget 2015 de Nîmes Métropole. DR

À commencer par les transports, où une réduction du kilométrage a été annoncée par Yvan Lachaud, sous recommandation de la Chambre régionale des comptes. "On ne peut plus se permettre de faire circuler des bus avec une seule personne à l'intérieur." Une augmentation du prix du ticket de 0,10 centimes est à l'étude. "Il n'y a pas eu d'augmentation du coût du ticket pendant 12 ans. La Chambre régionale des comptes nous rappelle que nous dépensons 170 euros par habitants et par an pour les transports, alors que la moyenne est à 100 euros par rapport aux autres agglomérations à taille égale. Nous avons le devoir d'étudier ceci" précise Yvan Lachaud. Pour la conseillère communautaire d'opposition Catherine Bernié-Boissard, ces coupes budgétaires sont injustifiables. Le rapport de la Chambre régionale des comptes n'étant que provisoire, il ne peut être rendu public "Vous voulez justifier a priori des économies sur le service des transports en vous servant d'un rapport qui n'a pas été transmis aux élus ni discuté par notre assemblée" a t-elle déclaré lors du conseil communautaire lundi soir.

L'extension de l'hôtel communautaire ne fait pas l'unanimité

Des économies d'un côté, des investissements de l'autre. Alors que des locaux extérieurs sont loués par Nîmes Métropole, la société Ascoreal a remporté un appel d'offre concernant l'extension de l'hôtel communautaire situé au 3 rue du Colisée. Un marché dont la première tranche a été chiffrée à 154 000 euros TTC. Pour Yvan Lachaud, rien n'est encore acté. "Ce n'est pas une décision de construire, c'est une étude pour savoir combien cela va coûter. En 2017 la construction n'aura même pas démarré." Pour le président de Nîmes Métropole, cet extension vise à préparer l'avenir. "Le Colisée n'offre pas les conditions de sécurité normales aux troisième et quatrième étage. Je serai responsable si il y avait des difficultés. Nous louons pour 100 000 euros par an des locaux extérieurs, il est plus sain d'investir. En 2017 nous aurons plus de compétences, il faut se préparer." Un projet adopté par le Conseil communautaire, malgré l'abstention du groupe UPNM, présidé par Eddy Valadier. Frank Proust - au même titre que le groupe FN - s'est également opposé à la création de deux contrat d'avenir au sein de Nîmes Métropole, précisant : "ce type de contrat n'a pas sa place dans une collectivité."

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

4 réactions sur “NÎMES MÉTROPOLE budget 2015 : L’extension des locaux de l’agglo ne fait pas l’unanimité à droite”

  1. encore et encore des fonctionnaires dont on ne sait que faire……au dépend du privé qui devra régler l’addition
    c’est « heureux » pour ces futurs salariés inutiles mais on oublie que l’URSS a fait faillite en procédant ainsi

  2. comment les transports n’ont pas augmenté depuis 12 ans, pourtant l’an dernier l’abonnement est passé de 25€ à 28,50€ ????

  3. A propos de locaux insuffisants il serait raisonnable de terminer la construction manquante au « Colisée » M.Bousquet ancien Maire de Nîmes est bien au courant de ce manquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité