A la uneInsoliteSociété

GARD Pour limiter les épisodes cévenols, le Mont Aigoual pourrait être raboté

Mont Aigoual.
Le Mont Aigoual

Les épisodes cévenols, qui ont frappé le département en octobre et novembre derniers, ont amené autorités, météorologues et scientifiques à se pencher sur les moyens d’atténuer le phénomène. Un scientifique a proposé de s’inspirer d’une expérience réalisée sur le Mont Plulas au Japon en réduisant le Mont Aigoual.

Ce serait une première en France et même en Europe. Si la proposition du professeur Jacques Rouland, scientifique au CRC - Centre de Recherche de la Climatologie - était retenue, le Mont Aigoual qui s’élève actuellement à 1 565 mètres d’altitude pourrait perdre jusqu’à 400 mètres de sa hauteur originelle. Un pari fou mais pas inédit puisque le Japon, souvent en proie aux catastrophes naturelles, a réduit le Mont Plulas de 2 200 à 1 400 mètres afin que la neige sur les cimes, qui s’abat en fortes avalanches, ne soit plus une menace pour les 7 millions d’habitants de Shimozori.

A la Préfecture du Gard, qui tient encore à rester prudente, l’hypothèse séduit : « L’exemple japonais prouve que réduire le Mont Aigoual est effectivement possible, confirme le service communication. Il est par ailleurs démontré par les météorologues que la réduction de 400 mètres du Mont Aigoual faciliterait le passage des nuages et réduirait les épisodes cévenols au moins par deux ». Les plus optimistes, comme le professeur Jacques Rouland, vont plus loin : « A 1 100 mètres, ce n’est plus la même histoire. Les Cirrocumulus et Altostratus (les nuages les plus hauts, NDLR) ne se croiseraient plus. Au-delà des épisodes cévenols, il se pourrait bien qu’il pleuve de moins en moins en Cévennes ».

« Préservons le Mont Aigoual »

Seulement, malgré ces promesses de beau temps et de catastrophes naturelles diminuées, tout le monde n’est pas emballé par le projet. Un collectif basé à Saint-André-de-Valborgne a décidé de réagir. Composée d’une dizaine de membres, l’association « Préservons le Mont Aigoual » se dit prête à déposer une plainte auprès du tribunal de Nîmes pour « non-assistance à élément naturel en danger ». Roger Viandard, son président, tient à prévenir la population : « Au Japon, les travaux ont duré douze ans. Et là bas, il n’y a pas les 35 heures. Alors imaginez en France. Et puis les conséquences vont être désastreuses pour l’économie locale. Pendant plusieurs années, les pistes de ski vont fermer. Que vont devenir les restaurateurs ? Les hôteliers ? Et la station de Météo France ? » Ce que Roger Viandard ne dit pas, c’est que l’opération pourrait permettre la création de plus de 2 000 emplois sur une décennie. Car la logistique est lourde.

Un travail titanesque au fort potentiel économique

Si les architectes français s’inspirent des japonais pour redessiner le Mont Aigoual, c’est un véritable travail de fourmi qui va se jouer à 1 565 mètres. Des centaines d’alpinistes du monde entier s’attèleront dans un premier temps à limer les hauteurs du sommet Gardois. Ils seront ensuite rejoints par des centaines d’ouvriers, préalablement formés, qui s’attacheront à forer des centaines de trous de plusieurs dizaines de mètres de profondeur dans le récif, avant de les remplir de dynamite. « Ça va certainement redynamiser l'économie du bassin », pronostique Jacques Rouland. D'après nos informations, outre ces emplois créés, des promoteurs sont déjà convaincus du potentiel commercial de maisons construites en pierres du Mont Aigoual. « Elle a tout pour détrôner celle du Pont du Gard », nous a même confié l'un d'eux, sous couvert d'anonymat.

Mais avant de se lancer dans des travaux d’une telle ampleur, d’autres échéances attendent les partisans du projet. Il faudra préalablement convaincre au plus haut sommet de l’Etat, et franchir nombre d'obstacles juridiques et légaux. Jacques Rouland, lui, est déjà convaincu : « Ca va se faire ! Il n’y a que du positif. » A suivre…

D'après une idée de Jean-Pierre Michel

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

6 réactions sur “GARD Pour limiter les épisodes cévenols, le Mont Aigoual pourrait être raboté”

  1. C’est une grande blague, déjà, leur mont au Japon n’existe pas! n’y croyez surtout pas, c’est un poisson d’Avril immense

  2. uUiiiii…
    mais il faut dire que le Mont Lozère qui n’est pas si loin de celui-ci est…
    …plus haut.

    …Et encore, mets d’avis qu’à se compte là on construit un aéroport pour les aéronefs de l’espaces en aplatissant carrément TOUT le massif central.

    Et puis en faire de pis pour la vache sacré bon sang avec tout le laid qu’elle contient!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité