A la uneActualitésPolitique

SAMEDI DE RIRE Quand les élections départementales font les choux gras des lecteurs

DR

Vous nous lisez, alors nous aussi on vous lit : on est comme ça chez Objectif Gard. Cette semaine, l'actualité politique houleuse du Département a occupé toute l'attention des lecteurs, pendus aux lèvres de nos chers politiques gardois dont la crédibilité bat de l'aile. Florilège.

Semaine riche en rebondissements. Les lecteurs d'Objectif Gard se sont d'ailleurs montrés aussi actifs, bien que finalement moins créatifs que leurs représentants. Tout a commencé avec la venue de Manuel Valls à Vauvert vendredi dernier pour soutenir son poulain Jean Denat, en mauvaise posture face au FN. Un coup de pouce qui s'est transformé en coup de pousse... Clairvoyants et lucides, nos fidèles lecteurs aguerris l'avaient prédit : "Là où Manu passe le PS trépasse, disons donc que c’est plutôt le “coup de grâce”", avance sans se mouiller Jipelove30 dimanche midi, à quelques heures de l'éviction du président sortant. Et à Edouard de lui emboîter le pas avec l'humour qu'on lui connait : "Trop tard. Sauf miracle, Jean Denat pourra faire du vélo plus souvent sur la voie verte".

Star d'un jour

Le soir même, Jean Denat quitte définitivement l'arène départementale et les tractations commencent entre Alexandre Pissas, Denis Bouad et Laurent Burgoa. Une fois de plus, Valls intervient pour tenter de ramener à la raison le frondeur Pissas prêt à passer l'arme à droite. Du côté des lecteurs, les réactions sont nombreuses.

Il y a d'abord les fans : "Bravo Monsieur Pissas ! Voilà un beau courage", s'exclame Lorca. Question de point de vue. Ensuite, il y a les fans par défaut : "Comme Besson, Kouchner et Cie , il appartient à la catégorie de politiciens qui changent de bord comme des footballeurs changent de club. Il s’auto-transfère au gré des leurs petits intérêts. Le Fn vous remercie", apprécie Edouard, toujours présent à l'appel du commentaire.

Enfin, il y a le futur fan : "M. Pissas, bon vent du sud à vous, vous êtes sans nul doute le plus malin des élus du moment". A voir sur le long-terme.

Trouble de l'identité

Jeudi, le matin de l'élection, le suspens est à son comble. C'est finalement Denis Bouad, conseiller général du canton d'Uzès, qui obtient le siège tant convoité de président du conseil général. Pour fêter ça, les lecteurs poussent leur créativité à son paroxysme. "C’est aujourd’hui la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme…", écrit sobrement Citron. Effectivement, on a vérifié. "Avec le même score que le FN en pourcentage des voix, les candidats de Debout la France auraient pris le département", souligne Jacques Armondo qui, même debout, continue de rêver avec un train de retard.

"Quel désastre cette droite !! On se reprend la gauche pour 6 ans !", conclut Solférino, dont le pseudonyme correspond peu aux propos. S'agit-il d'un trouble passager de l'identité ou d'un retournement de veste soudain, Mr Solférino ?

Eloïse Levesque

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “SAMEDI DE RIRE Quand les élections départementales font les choux gras des lecteurs”

  1. Mlle Levesque mon pseudo fait référence à la bataille de Solferino (historique) et non pas la rue qui abrite le ps. Sinon la sémantique socialiste aurait été plutôt solfé . 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité