A la uneActualitésFaits Divers

NÎMES Coup de filet contre une filière de cambrioleurs

Joli coup de filet de la police n(imois
Joli coup de filet de la police nîmoise qui a interpelé une dizaine de cambrioleurs présumés.

Une dizaine de personnes, soupçonnée d'avoir commis plus d'une trentaine de cambriolages dans les départements du Gard, Bouches-du-Rhône et de l'Ardèche, a été interpellée par la police nîmoise. 

Il aura fallu six mois à la police nîmoise pour démanteler un important réseau de cambrioleurs. Tout commence en octobre 2014. Dans le secteur de la rue des amoureux, à Nîmes, les plaintes d'habitants pour cambriolage se multiplient. Le commissariat décide alors de mener l'enquête. Quelques semaines plus tard, un mineur est repéré à bord d'une voiture volée dans le département voisin des Bouches-du-Rhône. Refusant de se soumettre au contrôle, les policiers l'interpellent et découvrent, dans le véhicule, le pot aux roses : un téléviseur écran plat et une affichette proposant la vente d'une Mini Austin. La police décide de perquisitionner le domicile du jeune homme, bien connu de leurs services. Leur flair ne les trompe pas, puisqu'ils découvrent de nouveaux objets provenant de quatre autres cambriolages.

L'affaire ne s'arrête pas là. Le parquet se saisit de l'affaire, et décide de mener une opération coup de poing dans les communes de Nîmes, Milhaud, Alès et Lézan. Une quarantaine d'enquêteurs de la police judiciaire interpelle neuf individus. Tous sont soupçonnés de vols et de recel. Au cours des perquisitions, plusieurs objets volés sont découverts : vélos de course, VTT, téléviseurs, ordinateurs, téléphones… Selon la police, plus d'une trentaine de cambriolages auraient été commis par ces cambrioleurs itinérants dans trois départements (Gard, Ardèche, Bouches-du-Rhône). Placés en garde à vue, les neuf personnes avouent, sans résistance, leurs méfaits. Déférés au parquet, trois d'entre eux reconnus comme étant à la tête du réseau, sont incarcérés. Un autre a été placé sous contrôle judiciaire.

police nimes

Enfin, cerise sur le gâteau : dans le cadre de leurs investigations, les enquêteurs ont découvert une escroquerie à l'assurance. Un Nîmois avait demandé à deux des cambrioleurs arrêtés d'incendier son véhicule en échange de 300 euros chacun. L'objectif étant de récupérer les 5 000 euros de l'assurance pour le sinistre. Le commanditaire a été placé en garde à vue et devra, très prochainement, répondre de ses actes devant la justice.

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES Coup de filet contre une filière de cambrioleurs”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité