Politique

CONGRES PS Solférino désigne les représentants des motions dans le Gard

Droits réservés. Objectif Gard.

La direction nationale du PS vient de désigner, dans le Gard, les représentants des motions au vu du Congrès de Poitiers de juin. 

Pour les néophytes, le congrès de Poitiers relève du sacré casse-tête. Tous les trois ans, date de chaque grand-messe socialiste, les adhérents et même les journalistes y perdent leur latin… Pourtant, ce 76ème rendez-vous s'annonce capital pour la vie du parti et celle de ses fédérations dans les départements. A Poitiers, les 5, 6 et 7 juin, les militants socialistes sont appelés à renouveler leurs instances et à réactualiser leur ligne politique. Dans un contexte d'impopularité chronique du gouvernement, beaucoup attendent le résultat des urnes qui pourrait réserver quelques surprises…

Denat et Dumas, mandataires de la "motion majoritaire"

Portées par les caciques du parti, quatre motions, c'est-à-dire ligne politique, sont dans la course. Parmi elles : on retrouve la motion A, de l'actuel premier fédéral Jean-Christophe Cambadélis. A "vocation majoritaire", elle rassemble les soutiens du gouvernement Hollande. L'influente maire de Lille Martine Aubry, qui ne s'est jamais privée de commenter quelques décisions prises par le Premier ministre, a décidé finalement de rallier cette motion. A noter que dans le Gard, l'aubryste et candidat au poste de Premier fédéral Gilles Blanc, a décidé d'emboiter le pas de sa leader.

Il y a quelques jours, Solférino a désigné les représentants des motions dans le Gard. Appelés "mandataires", ces responsables politiques locaux sont appelés à faire vivre le débat dans les fédérations avant le vote lors du Congrès. Jean Denat, proche de Manuel Valls et candidat pour le poste de Premier fédéral, a naturellement été sélectionné par la direction nationale, tout comme la députée Françoise Dumas, signataire de l'appel "ni godillot, ni déloyale". "C'est une situation provisoire. Ma démarche est collective et, dans les prochains jours, d'autres personnalités sont appelées à nous rejoindre", réagit le socialiste.

Le député Patrice Prat et Arnaud Montebourg, cet après-midi au Forum de Laudun (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le député Patrice Prat et Arnaud Montebourg, cet après-midi au Forum de Laudun (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une autre motion fait parler d'elle : celle du courant de l'aile gauche portée par le député de la Nièvre, Christian Paul. Son objectif : "demander des inflexions fortes au gouvernement pour essayer de sauver le quinquennat". Pour le représenter, Solférino a choisi Robert Michenon, Alain Fabre et Christophe Geneix… Exit le député frondeur Patrice Prat. Ce proche d'Arnaud Montebourg se contentera seulement de signer la motion. "Il est un peu franc-tireur, on ne peut pas dire que cela l'a vraiment aidé…", souffle-t-on dans les couloirs du Parti Socialiste.

Élection du Premier fédéral du Gard

Une fois le Congrès de Poitiers terminé, place au renouvellement des instances dans les fédérations départementales. Dans le Gard, la composition des 90 membres du conseil fédéral (le parlement du PS gardois) du Gard se fera à l'image des résultats obtenus par les motions le 7 juin. Les mandataires désignés par Solférino choisiront les militants et élus qui siègeront dans l'instance. S'en suivra, l'élection tant attendue du premier fédéral par les militants. Un scrutin qui mettra fin à la tutelle mise en place, il y a un an, par Solférino.

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

7 réactions sur “CONGRES PS Solférino désigne les représentants des motions dans le Gard”

  1. Aubryste gilles blanc??????? Il était hollandais il y a peu. Paris vaut bien une trahison. Quant à Françoise Dumas la c’est haut niveau je pense qu’elle a jamais lu la Motion a et qu’on lui a fait des fiches pour lui expliquer de quoi elle parle.Allez bientôt les régionales un petit siège pour sauver…….sa peau.
    Beau programme et quelle pantalonnade.

  2. Une chanson de Dutronc Pour compléter l’article. Aubryste, Hollandais qu’importe seul compte la place. Merci au grand Jacques !

    Je suis pour le communisme
    Je suis pour le socialisme
    Et pour le capitalisme
    Parce que je suis opportuniste

    Il y en a qui conteste
    Qui revendique et qui proteste
    Moi je ne fais qu’un seul geste
    Je retourne ma veste, je retourne ma veste
    Toujours du bon côté

    Je n’ai pas peur des profiteurs
    Ni même des agitateurs
    Je fais confiance aux électeurs
    Et j’en profite pour faire mon beurre

    Il y en a qui conteste
    Qui revendique et qui proteste
    Moi je ne fais qu’un seul geste
    Je retourne ma veste, je retourne ma veste
    Toujours du bon côté

  3. Bonsoir,
    Quelques rectifications :
    Ce n’est pas la direction du parti qui désigné les mandataires, mais les premiers signataires nationaux de chaque motion.
    Il n’y a qu’un mandataire par nmotion.
    Pour ce qui est de la motion B, A gauche pour gagner, j’ai été désigné par Christian Paul pour le Gard.
    Enfin, c’est le 77eme congrès, pas le 76eme.
    A votre disposition pour tout complément.
    Christophe Geneix

  4. Bonjour,
    Il est assez étrange d’annoncer une motion majoritaire alors qu’aucun vote n’a encore eu lieu… attendez donc le congrès, ne soyez pas si impatients (ou mal informés). Les représentants de la Motion C dans le Gard se tiennent à votre disposition.
    Nous vous remercions pour tout le travail d’info que vous accomplissez.

  5. Au PS il est arrivé qu’on négocie entre leaders de motion le pourcentage de chacune d’entre elles. C’est bizarre mais ça marche comme cela dans un parti qui compte pour l’essentiel des anciens notables, des notables actuels et des apprentis notables…. plus quelques alimentaires. Avant, ils étaient à FO dans les municipalités dirigées par le PS.

    1. Tiens! Voici qu’Edouard est aussi anti-FO. Normal puisque FO est anti-stalinien et, fidèle à la charte d’Amiens, a refusé la mainmise du PCF sur la CGT. Mais il semble qu’Edouard soit nostalgique de cette belle époque où le Maréchal Staline pouvait, d’un simple oukase ou par un procès de Moscou, se débarrasser des koulaks, des menchevicks, des SR de droite comme de gauche, des titistes et autres trotskystes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité