A la uneEconomie

OBSERVATOIRE Languedoc-Roussillon : 2ème région productrice de vins rosés en France

vin-rose

 

FranceAgriMer et le Conseil interprofessionnel des Vins de Provence (CIVP) vient de rendre public leur observatoire annuel sur la production et la consommation de vins rosés en France et dans le monde. Les résultats de l’étude 2014 portent sur les données 2013. Sur le marché des vins rosés, la France apparait comme un acteur majeur ; 1er producteur mondial de vin rosé et plus grand consommateur de ces vins - la consommation domestique française représenterait plus du tiers de la consommation mondiale.

En 2013, la consommation de vin rosé a dépassé les 10 % de la consommation mondiale de vin. Cette consommation est en hausse, ce qui, dans un contexte de relative stagnation de la consommation globale, montre un certain dynamisme des vins rosés.

La consommation mondiale de vin rosé atteint 24 millions d’hectolitres en 2013. La France est le premier pays consommateur, avec environ 9 millions d’hectolitres consommés en 2013. La France et les Etats-Unis, 2ème plus grand pays consommateur de vin rosé, absorbent près de la moitié des volumes de vin rosé consommés dans le monde. Les autres grands pays consommateurs sont européens. La consommation de vin rosé est en hausse depuis dix ans au Royaume-Uni et en Allemagne, tandis qu’elle stagne voire diminue en Espagne et en Italie.

La consommation mondiale de vin rosé est surtout tirée par la progression de la consommation de ces vins en France mais également par l’émergence de nouveaux pays consommateurs. La consommation française de vin rosé représente par ailleurs une part de plus en plus importante de la consommation mondiale. En effet, la hausse de la consommation française de vin rosé est notable avec une évolution de + 50 % entre 2003 et 2013. Il s’agit avant tout d’une progression de la couleur « rosé » au détriment des autres couleurs et en premier lieu du rouge. La part qu’occupe le vin rosé dans la consommation de vin en France est ainsi passée de 17 % en 2003 à 30 % en 2013, un des chiffres les plus élevés des grands pays consommateurs. Cette part atteint 18 % en Belgique, 13 % aux Pays-Bas, mais seulement 10 % aux Etats-Unis et en Allemagne et 6 % en Italie.

La production française de vins 2014 apparait en hausse suite à une récolte 2013 très faible. Cette hausse est encore plus marquée pour les vins rosés (+ 13 % contre + 10 % tous vins), avec quelques disparités régionales. La production française de vin rosé atteint 7,5 millions d’hectolitres en 2014, un niveau historiquement haut. Les vins rosés représentent aujourd’hui près de 16 % de la production nationale contre environ 11 % il y a dix ans, signe d’une évolution de la production en lien avec les attentes des consommateurs. Les principales régions de production de vin rosé sont : Rhône-Provence avec 35 % et le Languedoc-Roussillon avec 34 %. La répartition de la production française de vin rosé montre qu’environ 44 % de cette production correspond à des vins AOP, 45 % à des IGP et 11 % à des vins sans IG. Certaines régions sont spécialisées dans la production de vins rosés AOP, comme c’est le cas de la Provence et de la Loire, avec des typicités très marquées. Dans la région du Languedoc, la production d’IGP est privilégiée. Les IGP Pays d’Oc représenteraient en 2014 environ 46 % de la production française de vin rosé IGP.

Les exportations de vin rosé atteignent 9,8 millions d’hectolitres en 2013. Les volumes de vin rosé échangés ont cru de 30 % depuis 2003. Les principaux pays exportateurs de vins rosés sont l’Espagne, l’Italie et les Etats-Unis. Ces trois pays exportent, en volume, plus de 70 % des vins rosés dans le monde. La France est le 4ème plus grand pays exportateur de vin rosé dans le monde. Elle ne se positionne pas de la même façon que ses concurrents car la majeure partie de sa production est destinée à un marché intérieur où la demande est conséquente. De la même façon, les vins rosés américains sont surtout consommés sur le marché intérieur, malgré une progression de ceux-ci à l’export et notamment sur le marché britannique ces dernières années.

Les principaux pays importateurs de vin rosé sont des pays européens. Leurs importations, qui ont plus que doublé depuis 2003, semblent se stabiliser, indiquant une progression moins forte de la demande. La France reste en 2013 le premier pays importateur de vin rosé au monde. En effet, dans un contexte de progression de la consommation de ces vins, les importations complètent une production qui ne couvre pas la demande intérieure. Ces importations se font en outre souvent sur des vins premiers prix, en vue de compléter la gamme des vins rosés sur le marché. Le Royaume-Uni, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique sont les grands pays européens importateurs de vin rosé. Ces quatre pays représentent en 2013 près de la moitié des importations mondiales. La croissance de la demande en vin rosé des pays européens depuis le début des années 2000 a été à l’origine du développement des échanges.

Etude complète en téléchargement ICI

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité