A la uneFaits Divers

L’ARDOISE Rave party à Ugine : les organisateurs donnent leur version des faits

Lors du démontage du matériel, samedi soir, à l'Ardoise. (Photo : Gendarmerie du Gard)
Lors du démontage du matériel, samedi soir, à l'Ardoise. (Photo : Gendarmerie du Gard)

22 blessés, 18 gendarmes et 4 festivaliers : le bilan de la rave party qui s’est tenue ce week-end illégalement dans l’enceinte de l’usine désaffectée Ugine, à l’Ardoise, est lourd.

1 400 raveurs au moins étaient sur place à partir de vendredi soir. Lorsque samedi soir les gendarmes ont décidé, après concertation avec la préfecture et la mairie, de démonter le matériel sonore, les choses ont dégénéré.

Une soirée « sabotée par la préfecture »

Dans un communiqué, les organisateurs de la soirée « TEKNO SOMBRERO » estiment que leur soirée a été « sabotée par la préfecture. » Les organisateurs expliquent que « après discussions, aussi bien avec les gendarmes que les représentants de la mairie, au cours de la journée du samedi, personne ne nous a demandé de stopper la fête... nous nous sommes entendus avec eux sur le fait qu’il fallait rester vigilants et tenter d’encadrer les participants pour éviter certains endroits du lieu ce que nous avons largement fait. Aux dires de certains membres de la mairie qui connaissaient très bien l’endroit, le site n’était en aucun cas aussi dangereux que la préfecture le laisse entendre et la soirée n’entrainait aucune nuisance au niveau sonore pour les habitants de la commune. »

Les organisateurs dénoncent une intervention de la gendarmerie « faite par surprise et par l’arrière du site, sans aucune discussion préalable avec la préfecture. » Pour eux, il y a eu « une intervention violente des forces de l’ordre », qu’ils décrivent comme tel : « Après avoir été encerclés par les gendarmes, les participants ont réussi à les repousser de derrière notre installation pour commencer à démonter. Au fur et à mesure, les participants ont été éloignés à coup de matraques et de gaz lacrymogène. Nous avons pu tout démonter dans une certaine confusion et sous les jets lacrymogènes. »

« Une réponse proportionnée à la violence »

Mais c’est après que les choses se sont corsées d’après les organisateurs : « une fois l’installation démontée, l’officier supérieur de la gendarmerie nous a proposé de juste sortir 2 camions transportant le groupe électrogène et du matériel à l’extérieur du hangar et nous a promis que l’intervention s’arrêterait là... mais arrivé à l’extérieur, le but était de faire suivre les camions, de les saisir et de les faire sortir du site encadrés par la quinzaine de véhicules de gendarmerie... En constatant que les gendarmes n’allaient pas tenir leurs engagements et procéder à la saisie des camions et du matériel, les participants ont bloqué la progression des camions... S’en sont suivi des jets de gaz lacrymogènes, de fumigènes en direction des participants qui avaient suivi... Les véhicules de gendarmerie ont été contraints au repli à ce moment là, mais le but premier de la préfecture avait été atteint - Stopper la fête à tout prix ! »

Pour eux, c’est « l’intervention et uniquement l’intervention a mis en danger un grand nombre de personnes. La réaction du public était une réponse proportionnée à la violence dont ont fait preuve les forces de l’ordre, ni plus ni moins. »

Et les organisateurs de revendiquer « encore et toujours plus, le droit à la fête libre, responsable et autogérée. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

22 réactions sur “L’ARDOISE Rave party à Ugine : les organisateurs donnent leur version des faits”

  1. Et je pense qu’il y a plus de blessés du côté des participants
    J’en ai fait les frais car ils m’ont traînés par terre et matraqué comme des sauvages, résultat de toute cette affaire: péroné fracturé par le coup de matraque et les cotes abîmés.
    Sans leur intervention je serais pas dans cette état là
    Merci a vous les potos de l’organisation pr nous faire danser, vibrer sur notre musique et surtout de faire vivre le véritable esprit de la Free Party
    RAVE ON

  2. Quand on voit que les organisateurs appellent ça des fêtes libres, responsables et autogérées, les bras m’en tombent. Libres de faire ce qu’ils veulent, où ils veulent sans aucune autorisation au détriment des lieux naturels,des propriétaires, des populations et en laissant des tonnes de détritus et en faisant courir le risque d’incendies de forêts lorsque c’est la saison. Lorsque l’on voit le dossier demandé aux collectivités ou associations pour la moindre organisation sportive ou culturelle, eux se permettent tout. Responsables, ayant eu à subir plusieurs raves près de chez moi, personne n’est responsable de quoi que ce soit dans ce genre de beuveries et de circulation de produits illicites organisée. Autogérées, c’est sûr que comme rien n’est organisé, chacun fait ce qu’il veut. Pour ce week-end, et c’est bien triste pour les pauvres brebis et l’agriculteur qui en furent victimes, il n’y eut pas d’autre mort ni d’évacuation sanitaire d’urgence , ce qui est, hélas trop souvent le cas dans ces tristes rassemblements qui se terminent souvent mal
    ( Valliguières, Mialet…). Avec tout mon soutien pour l’administration et les forces de l’ordre.

    1. Arrête un peu tes conneries et relis l’article, ceci se passait dans une usine et il n’y a eu aucune plainte alors ton discours sur les lieux naturels, population…. tu peux remballer. Ensuite sache que ces personnes ont très certainement plus de respect pour la nature que la plupart des français.
      De plus, pourquoi toujours avoir des autorisations pour tout ? bientôt il faudra aller à la mairie pour avoir l’autorisation d’aller au toilette….
      Et enfin comment peux-tu soutenir les forces de l’ordre qui s’amuse à frapper des citoyens qui mérite autant de respect que tout un chaqu’un ??!!

    2. Encore un personnage fermé d’esprit, qui ne se soucis que de sa télévision et de ses opinions… Mon total soutien aux orgas ! Rave On !

    3. Il est malheureux de voir que certaines personnes sont encore bloquées par des clichés véhiculés par les médias …
      Étant moi même organisateur, je me permet de contredire certains de vos arguments :
      –  » Au détriment de milieux naturels, et propriétaires  » : Au vu du contexte de ce week end, c’est assez ironique de parler de pollution lorsque le site en question a déversé pendant des années une quantité inimaginable de substances nocives dans l’environnement en polluant nappes phréatiques, sols, fleuves etc… Pour ce qui est des fêtes en foret, sachez que les organisateurs passent au peigne fin les lieux avant de partir afin de laisser l’endroit comme nous l’avons trouvé en arrivant.
      Les propriétaires peuvent effectivement se sentir envahit le temps d’une nuit, mais je n’ai encore jamais vu la moindre free party se dérouler dans un champ en culture, nous choisissons évidement des friches, zones en jachères, ou inoccupées.
      Incendies ? Je suis de l’ile de france, le climat n’est peut etre pas le même, mais je n’ai encore jamais entendu parler du moindre incendie lié à une free party.
      Pour ce qui est des produits illicites, c’est indéniable, ça tourne, mais allez donc vous poster à la sortie d’un festival encadré, réglementé, et tout le tintouin, vous verrez les secours faire des aller retours toutes les deux minutes pour évacuer les jeunes dans un état pitoyable…
      Et pour en venir aux dossier, les quelques organisateurs qui ont tenté de monter un dossier en béton armé ( balisage et expertise du terrain par des géomètres, organisation des secours, présence d’association, prévention des risques, mise à disposition de protection auditives, toilettes chimiques, eau potable, … ) se sont vu refuser l’organisation de la fête 2 jours avant le jour J pour une broutille. Alors oui, effectivement, nous ne sommes pas enclin à fournir 6 mois de travail pour le voir réduit à néant 2 jours avant la fête.

      La free party a effectivement des ses qualités et ses défauts, mais je pense surtout qu’elle subit les conséquences d’une stigmatisation à outrance depuis ses début et n’arrive pas à se défaire d’une image entachée par les médias qui gobent sans réfléchir les rapport de gendarmerie bien souvent embellit en leur faveur, car sachez que sur le terrain, les hors la loi qui enfreignent le plus de lois sont bien souvent les forces de  » l’ordre  » elles même !

      Soutien à l’éleveur, malheureusement, les cons sont partout .. Même chez nous !

    4. Renseignez vous un peu sur cet agriculteur dont les brebis ont soi-disant été tuées par des fêtards.. Vu son passif, je doute sérieusement de la véracité de ses propos… Une petite arnaque à l’assurance sur le dos des fêtards ne m’étonnerait pas …

    5. Ah et puis regardez donc dans quel état se retrouvent les terrains après les 24 heures du mans, une vraie déchetterie… Mais bon c’est pas grave c’est légal !! Allez, continuez donc à vous abreuver de TF1, comme tout le monde sait c’est bien là qu’on trouve les vrais infos..

    6. Bonjours, comment peu-tu dire que rien n’est organisé ? L’organisation d’une rave party demande beaucoup de travail, mais tu ne doit pas le savoir, tu doit pas savoir non plus les mots d’ordre de chaque organisateur au niveau des déchets, et rare sont les raves party « sale ». ton commentaire est celui de quelqu’un de frustré qui fait des constats bien trop rapide après avoir lu deux article sur le 20min local.je ne pense pas que de blâmer 1000 personne pour une fête sauvage, qui n’aurai déranger personne si elle avait été autre part que sur un site sidérurgique, soit vraiment objectif et je pense que comme beaucoup tu généralise mais attention la généralisation c’est la gangrène ! Peace

    7. Looool, arreter la fete pour nuisances sonores et à l’environnement, OK. Se faire massacrer la gueule a coup de lacrymos, matraques et fumigènes, NON!
      L’intention était « bonne » : éviter tout blessé ou mort
      SAUF QUE c’est eux qui ont blessé physiquement les participants
      Alors qu’ils fassent au moins les choses bien proprement, plutot que d’y aller par la force

      Ils font leurs fiers avec tout leur equipement tfaçon, pas de couilles en dessous

      Donc je te souhaite de te faire gazer et matraquer, tu en seras heureux(se) je pense, d’après tes paroles

    8. tu connais absolument rirn à notre mouvement et tu parle!!tu fait parti de ces lobotomisés du cerveau qui pense que l on vis dans un pays libre!!!réveille toi ta pseudo démocration n est qu en fait une dictature déguisée !!libre à toi de te comporter en mouton et de croire les mensonges de l état !!

    9. C’est tellement nul ce que tu raconte mec…
      Tu vois moi je suis gestionnaire forestier. J’travaille dans les forêt méditerranéenne sur la défense des forêts contre l’incendie et jamais j’ai entendu qu’une rave party avait foutus le feu à une forêt. La plupart des feu de forêts sont volontaire ou alors c’est les paysans ou les randonneur qui foutent le feu accidentellement pcq ils sont pas assez prudent. Tu sais combien de feu de forêt partent à cause d’un mégot ? 0,1%
      Certes ce sont des beuveries avec de la drogue mais quel différence avec les boites de nuit ? Aucune.
      Et pour avoir déjà fréquenté ces fêtes, c’est très rare que les sites soient dégradés, ils sont quasiment tout le temps nettoyé. Les usagers sont bien plus conscient des problèmes environnementaux que la plupart des français.
      Tu viens râler sur mille jeune dans une forêt qui vont laissé un bout de papier par terre et par contre les multinationales qui te pourrissent l’eau, l’air et te dont bouffer des OGM qui dérègle totalement la nature tu leur dit rien ? Pringles, Kellogs, Lays… tu vois toutes les marques que tu achète dans des supermarchés.

      Bref arrête de dénigrer les free party et de jouer l’écolo bobo alors que tu participe surement 2fois plus à la dégradation de l’environnement que les teuffeurs.

  3. vraiment honteux de la part des gendarmes d’avoir agit de la sorte et soutiens à tous ces jeunes qui ne demandent qu’à faire la fete librement ailleurs que dans les discotheques et autres endroits pompe a fric

  4. Soutien total depuis le 44 aux organisateurs! Il est temps d’arrêter les violences policières dans ce pays et que le gouvernement stoppe de faire taire tout ce qui ne rentre pas dans le moule de son idéal glacial et terrifiant… Que ce soi la fête, la liberté d’expression, la liberté sur le net, le droit à la vie, la propriété privée, le droit de se nourrir sainement, d’être libre de corps et d’esprit ou de vouloir préserver la natures et les écosystèmes, tout est en débandade en ce moment à grands coups de soutien médiatique… Heureusement que tout le monde ne se laisse pas docilement faire…

    Merci au journal Objectifgars, que je ne connaissais pas, de laisser un droit de parole honnête aux orgas!

  5. Merci au journal Objectifgard de réaliser un travail journalistique honnête, en ne se contentant pas de relayer la dépêche AFP ou seul une déclaration de la gendarmerie/préfecture est présente.

    Après à chacun de se faire son idée…perso je donne pas mon point de vue sur les fête traditionnelles du Gard je n’y suis jamais allé, peut-être que certains devraient en faire de même vis à vis des free…

    1. Oui,ça change de midi libre qui n’a réalisé que des articles à charge.Midi libre,libre de fricoter avec le pouvoir en oubliant le mot déhontologie.

  6. Les gens trouvent anormal ce genre de fete , mais pourquoi personne ne trouve anormal de matraquer les gens et lancer des lacrymos pour faire s’agenouiller la population ? autrefois « gardiens de la paix » et maintenant « forces de l’ordre »… cela en dit long , et nous en avons la preuve … en aucun cas la violence règle les problèmes et ce n’est pas avec ce genre de méthodes que la population se laissera faire.. bien au contraire cela n’engendrera que la haine , nous n’avons pas le droit d’organiser des fetes autogérées mais pourquoi ont ils le droit de nous matraquer ? reveillez vous et regardez la réalité en face , et j’applaudis celui qui s’est donné la peine d’ouvrir les opinions des organisateurs car on en apprend des deux cotés … ne vous laissez pas médiatiser et rendez vous compte que nous ne sommes pas les mal-« feteurs » dans l’histoire … salir l’honneteté des gens et laisser croire que nous sommes des betes sans cerveau qui faisons n’importequoi , c’est juste débile et cela n’engendrera rien de bon..

    1. Au sujet de l’agriculteur,les gendarmes ont déclaré en mairie lors de la rèunion , samedi aprés midi ,au cours de laquelle ils ont préparé leur intervention,que ce dernier avait, avec son fusil, déjà tué deux chiens.Est-ce vrai ou était-ce de la désinfirmation auprés des responsables municipaux afin de justifier leur matracage ? Car pour ce qui est de l’éboulement de la dalle ou du toit, c’est de l’enfumage ! Merci encore à Mr le préfet qui prouve combien il aime la jeunesse ….

    1. Tu penses surement que les gens ont attendu les free party pour se faire plaisir et faire la fête ? Andouille va, la fête existe depuis la nuit des temps, chacun sa façon de voir comment il s’amuse. La free, c’est un mouvement, des valeurs, et une façon de penser. La consommation de drogue et d’alcool existait bien avant. Mais bon, tu dois pas connaitre, dans ta réalité, les personnes qui essaient de lutter pour des libertés et pour faire ce qu’ils aiment, c’est le maaal, ils sont méchant, ils t’ont fait peur dans le bus, du coup t’es trop frustré, et t’oses pas venir nous le dire en face qu’on te repugnes, et que tu n’as aucun argument valide contre ces mouvements, si ce n’est tout ce qu’on nous sort a toutes les sauces au 20h de TF1.
      Bref, vous etes tous pareils, seuls ceux qui se sont penchés sur le sujet de la free party et autres cultures underground peuvent comprendre, meme si elles ne sont pas d’accord, leur avis est plus interessant que celui de la ménagere et du caissier du carrefour du coin, pauvre de ses activités et relations avec le monde exterieurs… Voila, je pense que ce suffira pour te faire reflechir sur ton cas désespéré, fermé d’esprit, et irrefléchi.
      Et n’essaye pas d’argumenter comme quoi je ne connais pas ta vie gnagnagna blablabla, vous etes tous les memes, imbus de votre personne, en manque total de reconnaissance, vous cherchez a imposer votre avis aux autres meme sur les sujets qui ne vous interessent pas. Bonsoir.

  7. Je suis surpris et dégouté de voir cet abus des forces de l’ordre, de leur malice et du dénigrement médiatisé envers les teuffeurs.
    Le Cenevol, ton commentaire correspond vraiment à une personne qui n’a jamais mis les pieds dans ce genre de rassemblement et ne sait pas de quoi il parle, à force de gober tout ce que les médias nous racontent, tu fais partis de ces gens qui sont loin de s’imaginer tout ce qui se trame derrière le Système !

    Vous avez mon soutien, Julien de Besançon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité