ActualitésPolitique

GARD Loi sur le renseignement : le député PS Patrice Prat s’est abstenu

Patrice Prat (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)
Patrice Prat (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le député de la 3e circonscription du Gard Patrice Prat, membre du Parti socialiste réputé frondeur, a fait part de sa décision cet après-midi alors que l’Assemblée nationale vient d’adopter le texte.

Pour l’élu, si « une loi est indispensable et importante pour notre sécurité collective » pour « doter nos services de renseignement de capacités accrues et à renforcer la protection des Français dans un contexte de menaces terroristes élevées », la loi présentée aux députés aujourd’hui ne convient pas.

« Pour autant, ce besoin de sécurité ne peut pas, ne doit pas être la justification d’une réaction sécuritaire exagérée, construite sous le seul coup de l’émotion, poursuit Patrice Prat. Ce besoin de sécurité ne peut pas fragiliser et affaiblir l’Etat de droit et nos libertés individuelles, des valeurs et des principes démocratiques auxquels je suis particulièrement attaché. »

Et le député de pointer « la mise en place d’une surveillance massive des données personnelles (qui) n’est aujourd’hui pas suffisamment encadrée. Elle ouvre le champ pour un nouveau paradigme sécuritaire et des brèches pour l’avenir qu’il sera difficile de refermer. »

Par ailleurs, Patrice Prat estime également qu’il y a « des manques et des carences en matière de contrôles démocratiques et juridiques. Le pouvoir judiciaire est mis sur la touche. En effet, la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR), spécialement créée par la loi, ne rendra qu’un simple avis consultatif (facilement contournable par les pouvoirs publics) et je reste très dubitatif sur sa réelle efficacité. Autant dire que cette commission n’aura pas les moyens de ses ambitions ! Sans compter que l’extrême complexité et l’évolution des techniques et algorithmes utilisés rendra cette tâche quasiment impossible. »

L’élu espère maintenant que « les débats au Sénat pourront améliorer le texte et apporter des garanties et garde-fous supplémentaires », mais qu’en attendant, « en l’état, sensible aux positions et arguments de la CNIL, ainsi que de nombreuses associations, syndicats et citoyens, je fais mienne cette mise en garde de Benjamin Franklin : ‘Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux’. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “GARD Loi sur le renseignement : le député PS Patrice Prat s’est abstenu”

  1. ‘Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux’
    Un député de la République qui s’abstient, n’a pas le courage de voter contre un tel texte et qui de surcroit ose s’en remettre au Sénat pour faire ce qu’il n’a pas fait à l’assemblée et qui n’hésite pas à faire procés au peuple qu’il représente de la citation ci-dessus ne mérite même pas notre considération. Les gens!!! Ne soyez pas dupes du bonhomme qui joue sur plusieurs tableaux. Où est l’honneteté là dedans ? Une place d’éligible dans le prochain conseil régional parce que les carottes sont cuites pour les prochaines législatives?

  2. le peuple mérite surtout des élus capables de dire oui ou non à une loi… lui aussi, mr Prat, à force de vouloir ménager la chêvre et le chou finira pas perdre selon mr Franklin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité