ActualitésEconomie

GARD Les étudiants confrontent les élus sur la question de l’Europe

Les différents élus face aux élèves gardois sur la question de l'Europe. Photo : Emeline Andreani/Objectif Gard
Les différents élus face aux élèves gardois sur la question de l'Europe. Photo : Emeline Andreani/Objectif Gard

Jeudi, les élèves du lycée Saint-Vincent du Paul, de la CCI de Nîmes et de l'Institut d'Alzon se sont concentrés sur la question de l'Europe durant toute une journée. Ils ont ainsi pu proposer des solutions aux élus, mais également discuter avec ceux de Nîmes Métropole autour d'une table ronde. 

Dorian Agnel de la Maison de l'Europe est à l'origine de cette initiative. Après avoir participé au CRAJEP de Montpellier l'année passée, il a décidé d'organiser une journée consacrée à l'Europe : "L'objectif est de mettre les jeunes en honneur avec les élus et de les inciter à exprimer leurs idées". Les différents élèves ont ainsi eu une présentation de 30 minutes à 8h30 au sujet de l'Europe, avant de se répartir en plusieurs groupes, en fonction des six thématiques données, soit : "Initiative pour l'emploi des jeunes", "Marché européen de l'énergie", "Ma mobilité en Europe", "Compétences et diplôme en Europe","Le marché numérique et la liberté d'expression" et "L'Europe et les migrants". Ils sont ensuite présentés deux propositions aux différents élus présents, afin d'améliorer la prise en compte de l'Europe.

"L'Europe doit être promue"

Du côté des élus, mise à part Jean-Paul Boré qui n'a pas pu se déplacer, tous ont joué le jeu. Christian Chambon, adjoint au maire d'Alès et conseiller communautaire, avoue être un euro-convaincu : "Il me semble normal de participer à ce genre de journée, compte tenu de notre Histoire. L'Europe doit être promue et je trouve justement intéressant de savoir quelle idée je suis capable de promouvoir pour les générations futures". Un rôle pris très à coeur par le principal du collège Racine à Alès, qui n'a pas réussi à trouver de transport pour amener sa classe. A ses côtés, Christian Cavard, député du Gard, Soraya Haoues, conseillère municipale à Alès et conseillère communautaire, Maud Chelvi-Sendin, conseillère municipale déléguée à la jeunesse et à la Mission Locale Jeunes et Frank Proust,  député européen et 1er adjoint au maire à Nîmes ont également fait le déplacement pour approfondir la question de l'Europe avec ces élèves.

Des élèves très impliqués

Si certaines animatrices ont d’abord trouvé qu'il manquait d'interaction dans leur atelier, tous se sont au final très impliqué dans leur rôle comme l'explique Nicole Humbert,

Les élèves lors du vote suite aux réponses des élus. Photo : Emeline Andreani/Objectif Gard
Les élèves lors du vote suite aux réponses des élus. Photo : Emeline Andreani/Objectif Gard

professeur d'économie et de droit au lycée Saint-Vincent de Paul : "Cette journée s'inscrit dans notre logique d'apprentissage, car nous avons une section européenne au sein du lycée. Nous sommes très tournés vers l'Europe, ce qui fait que les élèves se sentent particulièrement concernés". Et en effet, chacun a pris son rôle très au sérieux lorsqu'il a fallu présenter les deux propositions aux élus. "Nous souhaiterions qu'une conférence obligatoire soit proposée dans les lycées afin de connaître les différentes options qui s'ouvrent à nous" suggère une élève au sujet de la mobilité en Europe. Un autre étudiant soulève la question de la réforme des collèges en contestant la décision de la Ministre de l'éducation nationale sur les classes bilingues. Une proposition partagée par le député européen, qui avoue ne pas comprendre cette réforme : "Cette proposition de suppression de classes bilingues est absolument catastrophique. J'ai 52 ans et je suis encore obligé d’approfondir mon anglais. Il y a un sérieux problème au niveau de l'éducation sur l'apprentissage des langues". Autant de propositions auxquels les élus ont essayé d'apporter des réponses claires. Et à en juger la couleur des cartons brandis par les élèves, ceci fut le cas. En effet, lors du débat, deux cartons, l'un rouge, l'autre vert, avaient pour but d'évaluer la réponse des élus, et ainsi savoir si celle-ci répondait à leurs attentes. Et autant dire que le vert a été largement majoritaire, même si de temps en temps, quelques pointes de rouge venaient relancer le débat.

Ce premier débat entre élèves et élus sur la question de l'Europe fut plutôt bien accueillis. Par cette initiative, Dorian Agnel espère instaurer cette journée sur du long terme, afin de sensibiliser de plus en plus de jeunes sur la question de l'Europe.

Emeline Andreani

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “GARD Les étudiants confrontent les élus sur la question de l’Europe”

  1. Bonjour Madame,
    D’où tenez-vous l’information selon laquelle je n’aurais pu me déplacer? je n’ai tout simplement pas été invité.
    Merci pour votre réponse
    Jean Paul Boré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité