A la uneActualitésPolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine…

Ca reste entre nous , indiscrétions

Chaque semaine la rédaction vous propose un cocktail d’indiscrétions politiques, culturelles, économiques ou sportives. Restez connectés !  

Pissas refoulé par un videur nommé Talon. Voici une petite scène dont seuls les socialistes bagnolais ont le secret. Elle remonte à lundi, lors de la visite de la secrétaire d’Etat à la politique de la Ville Myriam El Khomri à Bagnols. Nous sommes aux Escanaux, et la secrétaire d’Etat doit rencontrer un collectif de mères de famille monté après les attentats de janvier. Las, la pièce est petite et surchauffée. Le directeur de cabinet du maire de Bagnols Jérôme Talon se mue alors en videur : Myriam El Khomri, Jean-Christian Rey, le préfet Didier Martin rentrent, la presse non. Le conseiller départemental et premier vice-président du conseil départemental Alexandre Pissas tente alors sa chance, mais se voit refoulé à l’entrée par son ancien premier adjoint, avec qui les relations sont plus que tendues depuis que le second s’est présenté contre le premier à Tresques l’an passé. Une inimitié bien partie pour durer…

Alexandre Pissas est resté à la porte (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Alexandre Pissas est resté à la porte (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Régionales : le député EELV Cavard pourrait être candidat… Pressentent-ils la vague bleu qui risque de submerger leur avenir de parlementaire en 2017 ? Bon nombre de députés ont fait part de leur envie de se présenter aux régionales de décembre. C'est notamment le cas des socialistes Françoise Dumas ou Patrice Prat. L'écologiste Christophe Cavard est en pleine période de réflexion… Toutefois, il attend de voir la stratégie politique adoptée par les écologistes. Le député, lui, prône pour la composition d'une liste "ouverte à des personnalités".

Mamie des Courlis, procès reporté au 8 octobre. Vous avez été nombreux à lire notre reportage sur l'infernal conflit de voisinage dans la résidence des Courlis (gérée Habitat du Gard). Mardi après-midi, cinq mamies comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Nîmes. Elles sont soupçonnées d'avoir tenu des propos racistes à l'endroit du concierge de la résidence. Le procureur a expliqué qu'il ne poursuivrait pas l'affaire. Le gardien a donc décidé de déposer une requête devant la Cour. L'affaire sera jugée en octobre… 

La Mine témoin d'Alès, le trou noir. A Alès, la Mine témoin est fermée pour congé annuel depuis le 8 décembre dernier. Mais suite aux inondations, les structures sont fragilisées et nécessitent des travaux. Pourtant, le dossier traîne. Alors que l'été arrive, le coût du chantier est toujours en cours d'évaluation et on ignore quand il débutera. Sur son site officiel, la mine a annoncé qu'elle ne rouvrirait pas de l'année 2015. Impossible d'en savoir davantage pour le moment. L'office de tourisme refuse de communiquer. La Mine témoin serait-elle menacée ? Pour rappel, elle accueille chaque année entre 28 000 et 30 000 visiteurs.

La Rédaction

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine…”

  1. De toutes ces informations, je ne retiens que celle qui pourrait annoncer la fermeture de la mine témoin. Ce serait un coup porté à la mémoire des mineurs. Alès n’est pas une ville ordinaire, elle fut la ville rouge, la ville minière, la rebelle. Il ne resterait que cent visiteurs (au lieu des 30 000 actuels), il faudrait préserver ce patrimoine, ce témoignage du sacrifice de ces hommes qui participèrent au progrès de la Nation au prix de leur santé et parfois de leur vie.

  2. lors d’une discussion avec max la menace celui-ci m’avez indiquer qu-(il ne voulait plus de pauvres sur sa ville
    De plus l’histoire de la mine tout le monde devait l’oublier
    je pense que pour ce motif qu’il ne veut pas refaire la peinture a Destival
    donc si on suit son raisonnement la mine témoin ne rouvriras plus
    j’en ai encore a dire.lors de sa première élection de maire a une station service vers les allemandes il avait dit a son collègue CL….
    qu’il ferais fermer la ligne ales-bessèges a plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité