A la uneActualités

ALÈS Pas de Nuit des Camisards cet été

La Nuit des Camisards, l'an dernier, au Mont Ricateau. Eloïse Levesque/Objectif Gard

La rumeur court depuis plusieurs mois. Suite à un lourd déficit, La Nuit des Camisards ne devrait pas se produire cet été au Mont Ricateau comme prévu mais pourrait revenir l'an prochain. En attendant, la mairie d'Alès et le metteur en scène travaillent à un projet de "transition" de 15 jours avec solos et duos, qui sera moins onéreux.

La ville s'était engagée sur 3 ans. Mais la météo en a décidé autrement. "L'été dernier, on a perdu de nombreux spectateurs à cause du mauvais temps. C'est la première fois que je voyais ça à Alès. Les gens venaient et repartaient en demandant de se faire rembourser parce que la pluie commençait à tomber. Ca nous a fait mal au ventre", regrette Gilbert Rouvière, metteur en scène du spectacle.

Résultat : un déficit important, renforcé par une baisse des dotations de l'Etat, selon les organisateurs, qui refusent toutefois de communiquer sur les chiffres. "On a trouvé une solution pour combler le déficit. On a un accord de principe avec les banques. On veut poursuivre le projet mais on a besoin d'une année de transition", assure  l'Alésien.

Ainsi, pour cet été, une quinzaine de rendez-vous pourraient être mis en place avec des solos et des duos interprétés par des comédiens de la troupe de La Nuit des Camisards. Une formule qui coûterait beaucoup moins cher, afin de renflouer les caisses. Seuls 7 intermittents seraient rémunérés sur 34 l'an dernier. "On réfléchit à la forme qu'on va donner. On a des ressources parmi les projets respectifs de nos acteurs. Certains m'ont répondu positivement. Ca peut être par exemple des lectures avec des personnages seuls en scène. On doit être prêts dans 4 mois, c'est très stimulant !", sourit Gilbert Rouvière qui se veut confiant. "Je pense fortement qu'il y aura quelque chose cet été. On va tenter de rebondir".

Pour l'an prochain, le metteur en scène dit réfléchir à la possibilité de rejouer La Nuit des Camisards - qui a déjà effectué presque 100 représentations -, ou de proposer une autre pièce. "On a le temps d'y réfléchir", annonce-t-il. Réponse dans les mois à venir.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité