A la uneActualités

FAIT DU JOUR Féria de Nîmes : retour en images sur le millésime 2015

Ambiance devant le Victor Hugo. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Ambiance devant le Victor Hugo. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Encore une fois, la Féria de Nîmes a attiré des dizaines de milliers de personnes. Des festaïres venus des quatre coins de la France, de l'Europe, pour boire et évacuer toutes les tensions de leur quotidien, le temps d'une danse.

Il fallait y penser ! Le chapeau à canettes porté par ce nîmois a fait sensation dans les rues de la ville. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Il fallait y penser ! Le chapeau à canettes porté par ce nîmois a fait sensation dans les rues de la ville. Photo Tony Duret / Objectif Gard

C'était il y a 63 ans, les présidents des clubs taurins, toujours parmi nous, ont décidé de lancer la féria à Nîmes autour de la corrida… 

Les présidents des cinq clubs taurins, fondateurs de l'évènement festif, ont toujours un palet délicat. Les aficionados ont présenté un vin rosé : le Chabrier. "A l'origine, nous récompensons une personnalité qui a marqué la feria, en attribuant une médaille. Seulement, nous avons voulu changer cette année", explique Eric Pujante, président de la coordination des clubs taurins. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Les présidents des cinq clubs taurins, fondateurs de l'évènement festif, ont toujours un palet délicat. Les aficionados ont présenté un vin rosé : le Chabrier. "A l'origine, nous récompensons une personnalité qui a marqué la feria, en attribuant une médaille. Seulement, nous avons voulu changer cette année", explique Eric Pujante, président de la coordination des clubs taurins. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

La féria, c'est aussi des grands spectacles taurins. Comme le mano a mano El Juli-Morante qui en a enthousiasmé plus d'un. 

Deux oreilles pour El Juli, une pour Morante au cours d’un mano à mano captivant altéré par le Mistral
Deux oreilles pour El Juli, une pour Morante au cours d’un mano à mano captivant altéré par le Mistral

L'abrivado connaît toujours une forte affluence, rue Notre Dame. 

Photo : C.M/O.G
Photo : C.M/O.G
Photo : C.M/O.G
Photo : C.M/O.G

Du Languedoc à Seville, une myriade de couleurs et de traditions… 

Le cordon camarguais et les farandoleurs cheminots se sont relayés sur l'avenue Feuchères. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Le cordon camarguais et les farandoleurs cheminots se sont relayés sur l'avenue Feuchères. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Défilé de la Romeria. Photo : Coralie Mollaret
Défilé de la Romeria. Photo : Coralie Mollaret
Photo : CM/OG
Photo : CM/OG

Enfin, la féria rime aussi avec les contrôles routiers : boire ou conduire, il faut choisir. 

Gendarmes mobiles en contrôle route. Photo Objectif Gard.
Gendarmes mobiles en contrôle route... Photo Objectif Gard.

La Rédaction. 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité