Politique

NÎMES Les élus Front de gauche – EELV dénoncent « les conséquences de l’emprunt toxique contracté en 2011 par l’UMP et l’UDI »

Franck Proust, Jean-Paul Fournier et Yvan Lachaud pendant le conseil municipal. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Franck Proust, Jean-Paul Fournier et Yvan Lachaud lors d'un conseil municipal. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Avant le conseil municipal de ce lundi 1er juin 2015, les élus d'opposition Front de gauche - EELV de la ville de Nîmes (Sylvette Fayet, François Séguy, Agnès Charaix-Py et Christian Bastid) montent au créneau pour dénoncer "les conséquences d’un emprunt toxique contracté en 2011 par l’UMP et l’UDI."

Dans un communiqué, les élus de gauche rappellent que "Les intérêts de cet emprunt coûtent aux Nîmois deux millions quatre cents mille euros en 2014 – soit 571 000 euros euros de plus qu’en 2013- alors que conjointement la Municipalité baisse les subventions à l’action sociale (CCAS) et aux associations. La responsabilité politique consisterait à ne pas payer ces intérêts reconnus illégitimes !"

Le conseil municipal de demain risque donc d'être particulièrement animé ...

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité