A la uneInsolite

FAIT DU JOUR A Nîmes, une agence matrimoniale se spécialise dans la rencontre franco-russe

Cristina et Laryssa. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Cristina et Laryssa. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Laryssa et Cristina, respectivement professeur et préparatrice en pharmacie, ont quitté leur emploi pour ouvrir une agence matrimoniale à Nîmes. « Union heureuse », c’est le nom de l’agence, est spécialisée dans la rencontre franco-russe.

S’il n’est pas évident de croiser l’amour à un coin de rue, les Gardois auront plus de chances de le trouver au numéro un de la rue Vincent Faïta à Nîmes. C’est là-bas que Laryssa et Cristina ont installé leur agence matrimoniale « Union heureuse ». « Nous sommes spécialisées dans la rencontre franco-russe, explique Cristina, mais nous ne nous interdisons rien. Notre but est de pouvoir aider les gens à se rencontrer. Ici, on gère tout ».

Quand un « client » passe la porte vitrée de l’agence, il est reçu par les deux femmes lors d’un entretien d’une heure au minimum. Pendant le rendez-vous, celui-ci expose ses attentes, ses souhaits, raconte son parcours sentimental, se dévoile. « La dernière fois, un homme s’est livré pendant quatre heures », sourit Laryssa. Après l’échange, les hommes comme les femmes passent un test psychologique à base de dessins : « ça nous permet de mieux cerner la personne », précise Cristina. En quittant l’agence, la personne a alors quinze jours pour déterminer si elle souhaite ou non poursuivre l’aventure. Les deux coachs, elles, commencent leur travail en cherchant quelqu’un qui pourrait correspondre au profil du nouveau client. « Ensuite, poursuit Cristina, si la personne souhaite continuer, on organise un premier rendez-vous dans nos locaux. C’est pour une question de sécurité mais aussi pour qu’ils ne se retrouvent pas tous seuls, qu’ils ne fassent pas marche arrière. C’est tout de même intimidant ».

Union heureuse au 1, rue Vincent Faïta à Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Union heureuse au 1, rue Vincent Faïta à Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ouvert il y a quelques mois à peine, le 27 février dernier, l’agence matrimoniale a déjà formé un premier couple entre un Gardois et une femme de la région lyonnaise. Cristina et Laryssa en sont convaincues, leur prestation est bien plus efficace que celles proposées par les sites de rencontre : « Chez nous, c’est fiable. Il n’y a pas de Photoshop, les photos ne datent pas de 10-15 ans. Les profils ne sont pas mensongers. Ici, on n’est pas derrière un ordinateur, on parle à une personne physique. Toutes les infos sont vraies ». En plus de proposer des profils réels, le duo épaule ses clients en les aidant à se relooker si besoin : esthéticienne, coiffeur, vêtements…

L’agence matrimoniale est ouverte aux hommes de 30 ans et plus et aux femmes à partir de 25 ans. « Il faut avoir une situation stable et être bien psychologiquement. Ca nous arrive de refuser des gens. L’autre jour, un homme de 60 ans voulait rencontrer une petite jeune de 20 ans. On refuse ! On n’est pas là pour organiser un coup d’un soir. On veut aussi enlever l’image qui nous colle à la peau du mariage blanc ou du proxénétisme. Les filles Russes sont soit déjà intégrées en France, soit on s’assure de leur niveau d’étude et de leur niveau de français », assure Cristina. Question tarifs, les femmes doivent compter entre 250€ et 400€ contre 600€ à 2 000€ pour les hommes. Vivre d’amour et d’eau fraîche a tout de même un coût.

Agence matrimoniale « Union heureuse » 1, rue Vincent Faïta – 30 000 Nîmes 04 66 67 31 91 ou 06 72 37 50 80

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité