Actualités

MÉDIAS L’agence alésienne du journal La Marseillaise ferme ses portes

La Marseillaise d'Alès, située dans les locaux du parti communiste. EL/OG
La Marseillaise d'Alès, située dans les locaux du parti communiste. EL/OG

Suite à la vague de 91 licenciements dont a été victime le journal La Marseillaise, l'agence alésienne du quotidien communiste, située rue Beauteville, a définitivement tiré le rideau vendredi matin. Sur trois journalistes présents sur la ville, un seul a gardé son poste, Alain Laurens. Il exercera en télé-travail. "Une page s'est tournée mais une autre est en train de s'écrire. La Marseillaise reste toujours présente à Alès", rassure-t-il.

A Nîmes, l'agence est conservée mais quatre journalistes sur six ont également dû quitter la rédaction. Il reste donc aujourd'hui seulement trois rédacteurs sur l'ensemble du Gard.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “MÉDIAS L’agence alésienne du journal La Marseillaise ferme ses portes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité