A la uneEconomie

ALÈS La Chambre de commerce en voie de disparition ?

Francis Cabanat, président de la CCI d'Alès. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Francis Cabanat, président de la CCI d'Alès. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Afin de faire des économies sur le plan national, les chambres de commerce vont se départementaliser et certaines vont disparaître. C'est le cas de celle d'Alès, qui devrait être rattachée à celle de Nîmes et ne subsister que sous une forme "déléguée". Les élus locaux de tous bords tirent la sonnette d'alarme.

Lors de leur réunion du Bureau Régional de ce jeudi, les présidents des CCI ont décidé de proposer à la prochaine Assemblée générale la départementalisation des établissements consulaires, comme en Midi-Pyrénées. Ce qui ferait passer leur nombre de 9 à 5. La décision a été prise par 9 voix sur 14, les élus de Béziers et les présidents d'Alès et Narbonne se sont prononcés contre, et la CCI de Sète s'est abstenue.

Ainsi, une seule CCI du Gard serait créée. Elle regrouperait celles de Nîmes et Alès. Une CCI déléguée serait instaurée à Alès. Idem dans les départements voisins. "Il s’agira d’une étape majeure dans la normalisation du réseau des CCI en Languedoc­‐Roussillon, à la veille de la fusion avec le réseau des 8 CCI départementales en Midi‐Pyrénées", assure Bernard Fourcade, président de la CCI Languedoc-Roussillon.

En réaction à cette décision, cette semaine, Max Roustan, maire d'Alès, Denis Bouad, président du conseil départemental, Fabrice Verdier et William Dumas, Députés du Gard, ont co-signé un courrier adressé à la Secrétaire d'État chargée du Commerce et de l'Artisanat Carole Delga, pour sauver la chambre de commerce d'Alès. "Nous soutenons cette nouvelle organisation qui maximise les économies mais nous ne pourrions accepter qu'elle fasse disparaître à petit feu la CCI d'Alès qui oeuvre depuis des années à la reconquête industrielle du premier bassin industriel de la région, avec des entreprises à vocation mondiales (SNR, Merlin Gérin, Axens, Solvay, LFB, Crouzet...). Par ailleurs, la CCI d'Alès est totalement engagée à nos côtés dans les grands projets touristiques liés à notre stratégie de développement autour de l'inscription des Cévennes au patrimoine mondial de l'Unesco et du futur de la grotte Chauvet". Les élus demandent l'élaboration d'une nouvelle carte et le statut de CCI locale à la CCI d'Alès.

Les élections dans les nouvelles entités auront lieu en novembre 2016.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “ALÈS La Chambre de commerce en voie de disparition ?”

  1. Quant on sait que la plupart de ces gens là ont laissé fermer des infrastructures comme les Douanes, la Recette des Finances, la Banque de france…etc sans rien dire. Aujourd’hui, ils crient parce que ce sont les mêmes arguments qui sont avancés pour les fermer…eux! Et, oui , M. Cabanat… on est plus au temps des diligences mais d’Internet. On peut gérer à partir de Nîmes. Et vu sous cet angle économique, l’utilité de la CCI sur Alès est très marginale sauf pour ceux qui en vivent directement.

    1. En accord ci.dessus avec Gérard. Je rajoute enfin une réalité parmi tant d’autres. Caisses vides de l’État pour tout le monde!!!!!!par ailleurs enfin des élus ensemble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité