A la uneEconomieL'Eco du Mardi

L’ECO DU MARDI Comment dynamiser les centres-villes ? La réponse des Gardois

La rue de la République, mardi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Photo : Thierry Allard / Objectif Gard.

En collaboration avec la CCI Nîmes et Alès, ObjectifGard vous propose chaque mardi à 10h, un zoom complet sur une thématique économique. Ce mois-ci, on parle de la dynamique des centres-villes et de leur pouvoir d'attraction auprès des consommateurs du territoire.

Nîmes connaît un déficit de commerces en centre-ville au profit de sa périphérie, tandis qu'Alès, via la dernière enquête commandée par la CCI d’Alès, on s’aperçoit que le centre-ville d’Alès bénéficie d’une réelle attractivité : 88% des ménages de l’arrondissement fréquente le centre-ville pour un chiffre d ‘affaires de 597 millions d’euros. Qu'en pensent les Gardois? Que préconisent-ils pour créer de l’attractivité dans les cœurs de ville?

Adéline, 30 ans. EB/OG

Adéline, 30 ans, Alès : "D'un bon commerçant de centre-ville, j'attends l'accueil chaleureux qu'on ne trouve pas dans les grandes chaînes. Il doit apporter des conseils, être disponible sans être intrusif, et proposer des produits différents, avec une meilleure qualité. De manière générale, on peut redynamiser le centre-ville avec la piétionnisation. Cela permettrait de mettre davantage de terrasses, de se restaurer après avoir fait les boutiques, aux enfants de courir sans crainte. Ce serait bien plus agréable. Le bruit ambiant est vraiment pesant. A Avignon, on se gare à l'extérieur et les gens marchent dans le cœur de ville. Ça n'empêche pas au centre de vivre".

Florence, 30 ans. EL/OG
Florence, 30 ans. EL/OG

Florence, 30 ans, Alès : "Ce qui m'a choqué quand je suis arrivée à Alès, c'est que les magasins soient fermés pendant la pause-déjeuner dans le centre ville. Ils doivent s'adapter aux jeunes actifs s'ils veulent attirer du monde. Il faut aussi davantage de boutiques pour les budgets et les âges intermédiaires, ainsi que des grandes enseignes connues, comme H&M. Enfin, les parkings pourraient être gratuits le samedi pour faire venir les acheteurs potentiels".

Barbara, 42 ans, originaire de Nîmes

Barbara, 42 ans, Nîmes : "J'adore le centre ville ! Ce qui m'attire, en premier lieu, ce sont les animations, les Jeudis de Nîmes, la braderie… Le contact humain est très important pour moi, c'est pour cela que je privilégie le commerce de proximité aux grandes surfaces. Ensuite, la circulation doit être facilitée. Je connais bien Nîmes, les petites rues où on peut se garer gratuitement. Enfin, l'aménagement doit être agréable, le patrimoine et les places publiques entretenues".

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité