ActualitésAutres sportsSports Gard

AIMARGUES Fulcran Fezard, champion de France d’escrime

Fulcran lors de sa victoire à Epinal. DR
Fulcran lors de sa victoire à Epinal. DR

Fulcran Fezard, 38 ans, est un papa qui tient ses promesses. Absent pour son anniversaire et la fête des pères qui tombaient le même week-end, il a promis à son fils de lui ramener la plus belle des médailles. Il l’a fait !

Dans le milieu de l’escrime, Fulcran Fezard, un Aimarguois de 38 ans, n’est pas un inconnu. Plusieurs fois champion de France par équipe (champion de France par équipe 1ère division en 1993 chez les juniors, 1994 chez les juniors puis chez les cadets, 3ème au championnat de France par équipe 1ère division en 1997 chez les juniors et en 1998 chez les seniors, 2ème au championnat de France par équipe 2ème division en 1997 chez les seniors), il multiple les autres trophées comme celui du meilleur escrimeur de la région Languedoc-Roussillon en avril dernier. Pour son parcours en tant qu’international, il a été sélectionné en équipe de France juniors et cadets de 1994 à 1997, puis dans le groupe France seniors de 2006 à 2009, et classé pendant plusieurs années parmi les 20 premiers nationaux ce qui lui a permis de participer à plusieurs coupes du monde. Pas mal ! Surtout lorsque l’on sait que son travail de responsable administratif et financier à Castelnau-le-Lez lui prend beaucoup de son temps.

La naissance de ses deux enfants aurait pu mettre un terme à sa carrière mais le jeune papa a choisi de réduire les séances d’entrainement à raison d’une fois par semaine et de combler ses lacunes par son expérience. Bon choix ! Le week-end du 20 et 21 juin, à la halle des sports d’Epinal,  se tenaient les championnats de France d’escrime. 500 épéistes, hommes et femmes, sont venus en découdre. Et dans la catégorie senior, Fulcran a décroché le titre de champion de France face à Christophe Conrad (15-9). Une victoire qui a évidemment fait le bonheur de l’athlète mais aussi de deux petits enfants de 2 et 6 ans qui savent désormais que leur père est un homme de parole.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close