A la uneActualitésPolitique

MILHAUD Logements sociaux, halle de sports, endettement, … Le maire Jean-Luc Descloux s’explique !

Le maire de Milhaud Jean-Luc Descloux Photo ObjectifGard
Le maire de Milhaud Jean-Luc Descloux Photo ObjectifGard

Jean-Luc Descloux, élu confortablement il y a un peu plus d'un an à la tête de la commune de Milhaud face au maire sortant, Jean-Michel Avellaneda, doit faire face ces derniers temps à une opposition d'une partie des habitants hostiles à ses projets notamment concernant l'habitat social. Cet ancien médecin milhaudois (sans étiquette) a accordé un entretien à notre rédaction pour lever les doutes et rassurer ses administrés.

ObjectifGard : Une partie des habitants de la commune est opposée à votre projet de construction de logements sociaux au niveau de l'Impasse du Temple. Comment les rassurer ?

Jean-Luc Descloux : Je veux leur dire que nous avons une carence de 265 logements sociaux sur la commune ce qui entraîne chaque année, des pénalités de 100.000 environ. Sans compter la soixantaine de familles qui sont toujours dans l'attente d'un logement. Ces logements à loyer modéré seront accessibles au plus grand nombre, 75% des habitants y sont éligibles. On me parle de zone de nuisance supplémentaire, que cela va dénaturer la ville notamment au travers des 21 nouvelles places de parking. Je comprend l'inquiétude, sur le papier, le projet peut sembler moche mais le bailleur social (Un toit pour tous) a pris des engagements, tout le parking sera végétalisé, il y aura également un traitement des façades. Et puis le bâtiment ne comporte que deux étages seulement. Ensuite, que tout le monde comprenne bien, on ne peut plus aujourd'hui aller à l'encontre de la construction de logements sociaux. J'ai les mains liées. Si je ne met pas en route ce projet, c'est le Préfet qui le fera. D'autant que c'est l'Etat qui a acheté le terrain ... Enfin, disons les choses : il y aura d'autres projets de ce type et il faudra l'accepter. La réalité est la suivante : si je ne signe pas les permis de construire, le Préfet le fera et pour tous les autres, la mairie n'aura plus de pouvoir.

OG : Vous êtes à la tête de la commune depuis un peu plus d'un an, pouvez-vous nous dire concrètement aujourd'hui sur quoi porte vos priorités ?

J-L D. : On a donc quatre ou cinq projets de construction pour atteindre la barre de 130 nouveaux de logements dans les années qui viennent. L'objectif est d'aller vite pour être en conformité, ne plus payer des pénalités aussi fortes et récupérer notre pouvoir en matière d'urbanisme. D'un point de vue économique, deux nouvelles enseignes se sont installées : un nouveau boucher et une nouvelle boulangerie. Par ailleurs, nous travaillons sur la dynamique économique au niveau de l'Agglo de Nîmes en ce qui concerne la future 2x2 voie. Enfin, d'un point de vue sécuritaire, nous avons investit sur la vidéo-protection avec l'installation de 24 caméras d'ici trois ans. De nombreux autres projets sont en cours ou déjà réalisés : le recrutement d'un agent municipal, le renouvellement de notre site Internet avec l'édition d'un nouveau journal municipal tous les trimestres, la mise en place d'un pôle autour de l'emploi, la création d'une épicerie solidaire, d'un jardin partagé, ...

OG : D'un point de vue éducatif, quelles sont les avancées : beaucoup réclament une halle de sport au lycée ...

J-L D. : Comme vous le savez certainement, tout projet passe par un filtre institutionnel qui prend du temps. Le financement est validé avec la région pour 1 million d'euros, Nîmes métropole à hauteur de 300.000 euros et la commune de Milhaud pour 700.000 euros. Nous allons donc pouvoir entrer dans le vif du sujet pour une construction à proximité du lycée. D'un point de vue plus général, il est important de dire que la commune mène une politique offensive en matière de sport et culture. En témoigne le forum des associations au mois de septembre qui regroupe quelques soixante associations du village. Nos engagements autour des rythmes scolaires ont été également tenus. Nous allons investir dans des tableaux numériques au sein de notre école dés la rentrée prochaine. La classe de CM2 en sera bénéficiaire et les autres classes suivront. Du côté sportif, je pourrais vous parler de la création d'un nouveau club de football masculin et féminin, de l'école de rugby, du Duathlon au mois d'octobre, ...

OG : Les investissements que vous évoquez ne risque t'il pas d'aggraver l'endettement de la ville ?

J-L D. : L'endettement est aujourd'hui stabilisé à 5,8 millions d'euros. Notre budget est équilibré et les comptes administratifs bouclés. Notre dette est lissée jusqu'en 2037 avec un seul emprunt dit toxique donc la situation est sous contrôle.

OG : On pourrait dire comme la chanson "tout va très bien Madame la Marquise" ?

J-L D. : Je n'irais pas jusque là. Mais le choses vont globalement bien dans notre commune de 6000 habitants. Et puis, nous avons pas mal de rendez-vous qui nous attendent cet été et à la rentrée. En premier lieu, la fête dans la village à la fin du mois de juillet, le forum des associations à la rentrée comme indiqué tout à l'heure, une soirée Jazz en collaboration avec Nîmes Métropole. Nous allons recevoir la fille de Nina Simone. La pièce de théâtre "La manade des gens heureux 2" sera également de la partie à l'automne dans le cadre des Vendredis de l'Agglo, notre semaine bleue est de retour sur la deuxième semaine du mois d'octobre avec comme point d'orgue, le salon du bien-être à destination de nos anciens. Enfin, une compagnie de théâtre va s'installer en résidence dans la commune à la salle des fêtes pour créer un nouveau spectacle.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité