Culture

BAGNOLS En images : l’Elelctrobotik Invasion déferle sur le parc Rimbaud

Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

15 000, peut-être 20 000 personnes étaient au parc Rimbaud hier soir pour la première du festival Electrobotik Invasion dans la capitale du Gard Rhodanien.

Et les organisateurs avaient fait les choses en grand : quatre scènes pour certaines monumentales, une quarantaine d’artistes et des animations aussi variées qu’originales, de quoi passer une bonne soirée — et un bon début de matinée pour les plus courageux.

Les quatre scènes avaient chacune leur style de musique, de la techno minimale à la hardtechno, en passant par la progressive ou encore le dubstep.

Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Mention spéciale pour la scène R2D2 et son mapping.

Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le dragon géant vu en ville hier après-midi était lui aussi de la partie.

Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Un fireshow était également proposé pendant les concerts, et des street-artists ont fait une performance en live.

Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les plus téméraires ont pu tenter le manège, quand les nostalgiques des années 90 ont succombé à une pause retrogaming, avec les consoles old-school mises à leur disposition.

Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au parc Rimbaud de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une première réussie pour l’Electrobotik Invasion au parc Rimbaud, qui pourrait bien devenir la nouvelle Mecque de l’electro après avoir été celle du reggae.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

8 réactions sur “BAGNOLS En images : l’Elelctrobotik Invasion déferle sur le parc Rimbaud”

  1. Vous présentez cela de façon idyllique mais la réalité est un peu différente. Des jeunes croisés toute la journée d’hier avec des bouteilles d’alcool à la main, les rues de la ville souillées par du vomi, des détritus et… du bruit (ça n’a pas d’autre nom) toute la nuit jusqu’à l’aube. Le festival était au circuit Paul Ricard, il n’a rien à faire dans une ville mais dans un lieu à l’écart qu’il y retourne !

  2. tout à fait d’accord pierre, le maire se gargarise d’un festival dont personne ne veut, toutes les nuisances que vous dites et bruit à renfort de decibel dans quasiment toute la vile même fenetres fermés. à bagnols on a toujours droit à ce qui se fait jamais ailleurs, ou qui n’a aucune utilité comme la salle de cornillon

  3. en plus ils disent festival qui coute rien à la mairie, j’aimerais bien voir ça, qui va nettoyer et qui a fait la sécurité ? c’est pas le personnel de la ville peut etre ?

  4. qu’en est il des dégradations, tags, voitures abimées et tentatives d’effraction dans la nuit de vendredi à samedi qui ont mis en alerte maximum gendarmerie et police pour le week end ?

  5. qui parle de musique ??? moi, j’appellerai ça tout simplement du bruit voire du tapage nocturne légalisé. Quel est le ratio entre le cou
    t pour le contribuable et le retour pour la ville ? Mais la ville devait avoir coute que coute une animation. Je ne parlerai pas aujourd’hui du stationnement anarchique ni de l’absence de sanitaires pour 20000 personnes. Et si cela avait été organisé par un privé, à votre avis ??

  6. Bonjour. Ce « machin » et il n’y a pas d’autre mot est stupéfiant de médiocrité! Il parait que cela s’appelle de la culture. Et moi je dis qu’il s’agit d’un nivellement par le bas pas digne de notre ville de Bagnols sur Cèze. Il parait que le festival reggae coutait cher!! ah bon!. Il avait le mérite d’un petit retour pour les commerçants. Là Rien aucun retour. Aucune image positive de notre ville ne sortira de ce « machin ». Avec le festival reggae la ville avait la possibilité de construire un vrai projet à long terme pour la faire connaitre et faire un peu travailler notre économie locale. C’est un festival médiocre sans aucun intérêt. j’attends que la mairie nous dise combien cette médiocrité a couté!!!!

  7. Je confirme ,alcool,drogue,poubelles ,etc pour un pseudo festival qui est simplement une légalisation de rave party
    Dans ce monde de violence ,et de vulgarité,on serait plus inspiré de faire dans la vraie culture,théâtre,jazz,peinture,variétés,cinéma ou autres !!
    Mais ceux qui cautionnent ce genre de spectacle ne viendront pas se plaindre si leurs enfants ne respectent rien et qu’ils ne trouvent pas de travail !!!!!Piche on est,piche on reste

    1. vivement le mois de juillet pour revoir encore ce bon spectacle de 48h hâte d’y être deja. ps je ne suis ni un vandale ni un drogué juste quelqun qui aime l’électro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité