Actualités

MARCOULE Démantèlement : RIANA, dernier né de la robotique nucléaire, entre en scène

L'équipe RIANA, à Marcoule (Photo : AREVA / J-M. Taillat, M. Michaut)
L'équipe RIANA, à Marcoule (Photo : AREVA / J-M. Taillat, M. Michaut)

Il a presque le même nom que la célèbre chanteuse, mais leurs points communs s’arrêtent là : le premier exemplaire de RIANA, pour Robot for Investigations and Assessments of Nuclear Arenas, a été livré par Areva au CEA Marcoule la semaine dernière.

Ce robot est capable d’intervenir en zone nucléaire pour y mener des opérations de cartographie, de prélèvement d’échantillons de mesure de la radioactivité dans le cadre du démantèlement d’installations nucléaires, notamment dans des zones où la présence d’agents est très limitée voire interdite.

Concrètement, RIANA est composé d’une plateforme motorisée sur laquelle peuvent être disposés des modules interchangeables en fonction du type d’intervention. En fonction du terrain, il peut être équipé de quatre roues motrices ou de chenilles, et il est doté de caméras 3D et thermiques, ainsi que des lasers pour contourner les obstacles et se placer avec précision.

Il est aussi capable de se guider et d’opérer de manière autonome. « RIANA offre une nouvelle palette de services pour les interventions en milieu nucléaire, dans des espaces accidentés ou confinés, au quotidien comme dans les situations d’urgence », a pour sa part estimé le directeur technique d’Areva démantèlement & services Thierry Varet.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité