A la uneActualités

CARTE POSTALE Montpezat, une commune chargée d’histoire

Montpezat. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Montpezat. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Cet été, Objectif Gard vous fait découvrir des petits villages ignorés des guides touristiques, qui méritent un joli détour. Petits hameaux de gaulois ou havre de paix sous les arbres, découvertes en images chaque dimanche à 11h. Cette semaine, rendez-vous à Montpezat entre Nîmes et Quissac.

Entourée de jardins, de micocouliers, d’amandiers, d’oliviers, de vignes, bordée par la garrigue et rythmée par le chant des cigales, la commune de Montpezat possède un indéniable charme naturel. L’histoire de ce petit village de 1 100 habitants remonte autour de l’an 1000, époque où la commune a changé plusieurs fois de noms : « Villa Alsatis » puis « Castrum Montipesati » et « Monpesat ». Du passé du village, il reste aujourd’hui quelques vestiges comme une partie du château ainsi que la porte sud ou porte méridionale. « Les fortifications du château ont été détruites en 1513 lors des guerres de religion », explique Jean-Claude Bessac, archéologue né à Montpezat et passionné par sa ville.

La calade. Photo Tony Duret / Objectif Gard
La calade. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Au Moyen Age, Montpezat était entièrement ceinturé de remparts en pierre. Cette imposante muraille était l’un des symboles de la puissance des seigneurs. Autour du château, la disposition circulaire des rues n’est pas anodine et s’explique en grande partie en raison du rempart. Aujourd’hui encore, on trouve de petites rues, sinueuses venelles, comme « La Calade » qui relie le centre aux remparts désormais disparus.

L'église romane. Photo Tony Duret / Objectif Gard
L'église romane. Photo Tony Duret / Objectif Gard

A deux pas du château, l’église Romane, édifiée au XIIe siècle, a elle aussi été détruite avant d’être restaurée en 1687. D’autres secrets cachés se situent dans les sous-sols de la commune puisque Montpezat posséderait trois souterrains : « Il y a quelques dizaines d’années, j’ai pu accéder à l’un d’eux, se souvient Jean-Claude Bessac. On a parcouru une centaine de mètres. Mais ils sont bouchés et inaccessibles aujourd’hui ».

Le château de Montpezat. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Le château de Montpezat. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Aujourd’hui, cette commune du pays de Sommières est un paisible village qui a élu pour la première fois, en mars 2014, le maire Jean-Michel Andriuzzi. Chaque jour, des retraités profitent de l’ombre de la place des Platanes. La vie du village est rythmée par le bureau de tabac, la boulangerie et sa pizzeria. Mais, quand à l’heure de la sieste, le village semble désert, les cigales, elles, assurent un mélodieux spectacle chantant.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “CARTE POSTALE Montpezat, une commune chargée d’histoire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité