Actualités

CAMARGUE 3 millions d’euros de fonds européens potentiellement mobilisés

La Camargue, aux alentours de l'étang de Scamandre. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
La Camargue, aux alentours de l'étang de Scamandre. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Depuis 2014, la Région pilote la préparation des nouveaux programmes européens au travers desquels elle devra répartir 1,2 milliards d’euros pour les projets du Languedoc-Roussillon. Dans cette phase de préparation il existe des opportunités à saisir pour obtenir des crédits réservés et c’est tout l’objet de la réunion qui s’est tenue vendredi 10 juillet dernier au centre socioculturel Marcel Pagnol de Vergèze.

Katy Guyot, présidente du Pays Vidourle Camargue, réunissait le comité de pilotage qui suit cette phase de lancement depuis octobre dernier. Élus et techniciens territoriaux, représentants des chambres consulaires mais aussi associations et représentants de la société civile, ce n’est pas moins d’une quarantaine de personnes et institutions qui travaillent pour l’obtention d’une partie des crédits européens régionaux.

Au menu du jour : suivi d’une première candidature déposée depuis le 28 février et dont le résultat est attendu très prochainement (24 juillet) et finalisation d’une deuxième candidature sur le thème de la transition énergétique et de la biodiversité. Le Pays Vidourle Camargue se veut optimiste et espère gérer près de 3 millions d’euros jusqu’en 2020.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

8 réactions sur “CAMARGUE 3 millions d’euros de fonds européens potentiellement mobilisés”

  1. Faut il encore rappeler que ces subventions ne sont qu’une infime partie de la participation de la France au budget U.Européiste ?
    Le temps de notre souveraineté retrouvée arrive pour répondre nous même à ce que nous voulons.
    Un souverainiste ne fait pas l’aumône, il prend le destin de son pays en main.

    1. Bonjour,
      Si prendre le destin de votre pays en main revient à le laisser seul face au reste du monde, replié sur lui-même et affaibli, cela n’est pas des plus prometteurs, et le souverainiste que vous êtes risquerait au final de se retrouver à faire l’aumône…

    2. Ni seul ni replié. Le Front National prône l’Europe des nations autour d’une politique de coopérations mutuellement avantageuses. Nous pouvons trés bien passer des accords sur tel ou tel projet économique sans être entravé par l’U.E. C’est d’ailleurs cette perspective qui monte partout malgré le discours officiel qui consiste uniquement à faire peur aux peuples.
      L’austérité pour sauver l’euro, les banques, les marchés financiers et les multinationales fait déjà un mal terrible en Europe. La concurrence toujours plus déloyale entre les uns et les autres à force de régles et de fiscalités différentes pour faire pression sur tous n’est pas la solution mais le problème.
      La meilleure réponse à la mondialisation ultra-libérale et ses outils (OMC, BCE, Euro…) est la Nation.
      Je vous invite à consulter le projet du Front National sur le site officiel.
      Salutations.

    3. Curieux de vouloir combattre « une concurrence toujours plus déloyale entre les uns et les autres » tout en désirant mettre en place un protectionisme qui le favoriserait… L’incohérence du programme du FN, sans doute ?
      Je suis allé sur votre site, bien fait au demeurant, et franchement, sur le volet européen et notamment la sortie de l’euro, je suis déçu : pas de chiffres, pas de sources, rien que de l’idéologie et des propositions bateaux lancées comme ça. Debout la République fait mieux que vous et pourtant, ils n’ont pas M. Philippot …

  2. Nous vous parlons de souveraineté, d’indépendance, de liberté et vous de chiffres. Soit -> notre dette est de 2000 Mrds (100% du PIB), nos caisses sociales s’effondrent, la précarité et le chômage sont au plus haut, les intérêts de la dette nous coûtent 80 Mrds/an quasiment autant que la fraude fiscale, les délocalisations s’accélèrent … la situation est intenable à moins d’accepter de « vivre » à la Grecque.
    La sortie de l’U.E doit se faire tranquillement, de façon concertée avec nos voisins Européens.
    Le protectionnisme n’est rien d’autre qu’une frontiére intelligente pour moduler les effets dévastateurs du libéralisme et engager notre pays sur un autre modéle : le notre, parce que nous ne sommes ni Grecs ni Allemands…ni Chinois ou Indiens.

    1. Je ne crois pas que vous parlez de souveraineté, ou alors d’une souveraineté fantasmée qui n’est rien d’autre que du nationalisme nostalgique. Je pense que vous rêvez quand vous écrivez « la sortie de l’UE doit se faire tranquillement » : en réalité, la panique générale économique et boursière semble le scénario le plus crédible, même chez les quelques économistes pro-sortie de l’euro, avec des conséquences désastreuses pour tous, à commencer par les plus faibles, les petites gens comme on dit, que pourtant, le FN entend protéger.
      Je suis d’accord avec vous sur un point, cependant. Notre dette est bien trop élevée et nous devons cesser de vivre à crédit. Sauf que sortir de l’euro, c’est la dette à 130% du PIB (minimum!). Sortir de l’euro, c’est accepter de vivre à la grecque, ce qui a pourtant l’air de vous faire peur.

    2. N’ayez pas peur vivesaigues. Sortez des discours stéréotypés. La fuite en avant est une impasse. J’ai confiance dans le bon sens des peuples et de leurs représentants pour ouvrir une perspective. Je ne veux pas que la politique menée nous conduise dans une situation de crise telle que la paix civile en subisse les conséquences.
      Le référendum sur la question aura lieu en 2017 à l’occasion des élections présidentielles

    3. J’ignorais qu’on répondait par oui ou par non lors d’une présidentielle…
      Entre ce que vous qualifiez de « fuite en avant » et le retour en arrière que les frontistes inconscients proposent mon choix est fait. Le « c’était mieux avant » rance de votre formation politique dans la tourmente demeure à contre-courant de l’Histoire.
      Rendez-vous pris pour 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité