A la uneActualités

GARD « On veut tuer le buraliste mais on ne fera pas arrêter les fumeurs »

actions-buraliste-tabac
Des buralistes du Gard cette nuit recouvert d'un masque Anonymous sur le visage durant l'action sur des radars du département Photo ObjectifGard

Une opération spectaculaire a été organisée ce lundi soir par de nombreux buralistes du Gard pour protester contre l'instauration de la loi, votée en première lecture à l'Assemblée nationale en avril dernier, qui prévoit la mise en place du paquet neutre à l'horizon 2016.

L'instauration de ces paquets de cigarettes neutres, de même taille, de même couleur et de même typographie avec l'inscription de la marque en petit en bas du paquet inquiète très fortement les buralistes qui considèrent que les ventes vont baisser et inciter les fumeurs à se diriger vers le marché noir. Pire encore, pour eux, c'est sûr, ces nouveaux formats vont faire perdre du temps lors de la mise en rayon et de l'acte d'achat. Du côté du ministère de la santé, on se veut rassurant. La France n'est pas un cas isolé en Europe, le paquet neutre devrait arriver aussi en Angleterre, en Irlande et en Hongrie en 2016. Par ailleurs, depuis 2012, l'Australie a mis en place ce même système et les résultats sont probants. En trois ans, la consommation de tabac a diminué de 2,6% et le nombre d'appels au service téléphonique d'aide au sevrage a explosé.

Pour autant, pour les buralistes de France et en particulier ceux de la région, les amendements qui vont être débattus au Sénat ce mercredi vont à l'encontre des directives européennes sur le tabac. Selon Ghislaine Mazoyer, présidente de la chambre syndicale des buralistes du Gard "nous ne sommes pas opposé à la lutte contre le tabac mais nous regrettons que les choix du gouvernement conduisent à la fermeture inéluctable des débits car d'autres pays européens frontaliers n'adopteront pas le paquet neutre notamment la Belgique, l'Espagne, l'Allemagne et l'Italie. Sans compter que les propositions visent à augmenter fortement le prix du paquet de cigarettes à 10 euros et à supprimer le tabac au menthol. Enfin, il va falloir désormais contrôler les acheteurs de cigarettes en demandant systématiquement leur pièce d'identité".

Les débiteurs de tabac du Gard ont donc cette nuit mené différentes actions sur des radars installés sur les abords des routes du département. A l'aide de sacs poubelles, ils les ont recouvert d'affiches indiquant “supprimer les buralistes ne fera pas baisser le tabagisme”. Une quinzaine de radars autour de Nîmes, Alès, Saint-Gilles ou encore Fourques ont été rendus inopérant pendant la nuit. Mais certains commerçants n'ont pas eu le temps d'aller au bout de leur action, ils ont été interpellés et interrogés par les gendarmes.

"Rien n'a été dégradé, il s'agissait d'une action symbolique pour protester contre cette loi. Ce mercredi, je me rendrais à Paris pour une manifestation nationale devant le Sénat afin de faire entendre à nos sénateurs la dimension économique de telles mesures pour nos commerces. On veut tuer le buraliste mais on ne fera pas arrêter les fumeurs" proteste la représentante des buralistes du Gard.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “GARD « On veut tuer le buraliste mais on ne fera pas arrêter les fumeurs »”

  1. A croire que tout est fait pour favoriser la concurrence déloyale et le traffic. Nous compterons sous peu plusieurs centaines de fermetures de bureaux de tabac et plusieurs milliers de chômeurs en plus. Ce qui rapportait va coûter.
    Aprés les taxiteurs qui se sont mobilisés, les éleveurs qui manifestent, les buralistes sont sur la brèche pour leur survie.
    Nous ne pouvons que soutenir leurs légitimes revendications face aux décisions du gouvernement et de ses complices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité