A la uneSociété

GÉNOLHAC Guichets SNCF : « Il faut continuer à mettre la pression sur nos décideurs »

La fête du guichet a rassemblé de nombreux cévenols. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
La fête du guichet a rassemblé de nombreux cévenols. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

C'est autour d'une grande fête du guichet et de l'égalité que le comité de défense des services publics et des usagers dans les Hautes-Cévennes a célébré la réouverture du guichet de Génolhac. 

La réouverture d'un guichet, ça se fête. Et encore plus chez les habitants des Hautes-Cévennes. Toujours prêts à s'amuser, les Cévenols ont organisé ce mardi la fête du guichet devant la gare de Génolhac. Cette même gare où ils ont manifesté à plusieurs reprises, depuis presque un an, pour exiger la réouverture de leur précieux guichet.

Aujourd'hui, la colère est redescendue. Sur les visages des Cévenols venus en nombre ce midi, on lisait plutôt une certaine fierté. Fierté d'avoir gagné la bataille pour que leur territoire ne soit pas complètement isolé et abandonné. Depuis le 15 juin, le guichet fonctionne à nouveau. Mais, au grand regret des usagers, c'est une réouverture à titre expérimental, pendant 18 mois. « C'est un mépris de dire ça. Le guichet fonctionnait très bien avant sa fermeture. Il n'y a rien à expérimenter », relève André Joffart, secrétaire du comité.

« Toujours être là »

Il semble que la condition pour pouvoir garder les services publics de proximité, « c'est de toujours être là, poursuit-il, en continuant à mettre la pression sur nos décideurs ». Car d'autres combats ferroviaires vont être menés, notamment autour des Trains d'équilibre du territoire. Leur avenir va faire l'objet de nouvelles décisions, rendues dans le rapport Duron par le secrétaire d’État aux transports Alain Vidalies.

En parallèle, les défenseurs de la ligne continuent de réclamer la réouverture des guichets de La Grand-Combe et Villefort, toujours fermés. « Ensuite, nous demanderons le rétablissement des trains qui ont été supprimés et qui circulaient aux bons horaires. Après, ce sera plus de service en gare et dans les trains. On ne lâchera rien », assure André Joffart.

Le maire de Stains à Génolhac

Le prochain rendez-vous des défenseurs de la ligne est fixé aux 7 et 8 septembre prochains. Ces jours-là, sur l'invitation du comité, le maire de Stains, une commune située en banlieue nord de Paris, sera à Génolhac. Cette ville de 36 000 habitants est confrontée aux mêmes problématiques de la cité cévenole de 800 habitants. « Le centre de sécurité sociale et la poste étaient menacés de fermeture. Un comité citoyen s'est formé et nous avons pu maintenir les deux établissements », explique Alain Schillé, rédacteur en chef du journal municipal « Sept Jours à Stains », de passage en Cévennes.

Un partenariat pourrait voir le jour entre les deux communes, différentes dans les traits mais ressemblantes dans les enjeux.

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “GÉNOLHAC Guichets SNCF : « Il faut continuer à mettre la pression sur nos décideurs »”

  1. il n’y a aucune démarche pour inciter de petites entreprises à venir ; elles seules créatrices de richesses et d’emplois …donc il faut changer en devenant pro et facilitateur .
    meme un petit investisseur a besoin de « confiance »…..si vous mobilisez la meme énergie pour faire venir une ou des micro entreprises alors la vous serez gagnants ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité