A la uneActualités

AIGUES-VIVES « Les amis de Gaston Doumergue » inquiets par le projet de réhabilitation de la maison de l’ancien président

La facade de la maison de Gaston Doumergue. Photo Coralie Mollaret / Objectif Gard
La facade de la maison de Gaston Doumergue. Photo Coralie Mollaret / Objectif Gard

Mercredi 5 août, la présidente de l'association "Les amis de Gaston Doumergue", Dominique Rabeuf Laloux, a fait parvenir au maire d'Aigues-Vives un courrier dans lequel elle exprime les inquiétudes des membres de l'association.

Dans cette missive, Dominique Rabeuf Laloux rappelle le formidable travail de l'association depuis 24 ans que ce soit en matière de restauration, d'entretien de la maison natale du président du conseil sous la IIIe république, mais aussi les visites organisées par les membres. Un travail qui a été récompensé par le label "Maison des illustres", titre obtenu en 2013.

Seulement, un projet de réhabilitation de la maison inquiète l'association. Dominique Rabeuf Laloux explique :" Dès le départ, nous qui sommes les seuls à connaître parfaitement les lieux, n’avons pas été suffisamment associés, avec pour résultat un seul projet d’architecte, architecte que nous n’avons à ce jour jamais rencontré, et dont le projet, déjà finalisé, prévoit notamment : le dépôt de la verrière installée par le Président Doumergue en 1930 afin de protéger la façade et l’escalier des intempéries et faciliter l’accès aux chambres du premier étage. Cette verrière, témoin de l’art décoratif des années 30, fait partie intégrante du patrimoine de la maison du Président".

Elle continue :" L’argument avancé de « retrouver la façade originelle » cache une facilité architecturale pour s’épargner de traiter les problèmes de sécurité liés à la verrière. Un accès pour les personnes à mobilité réduite irréalisable, une simple visite des lieux suffit pour s’en convaincre, alors que d’autres solutions sont parfaitement envisageables."

Les membres de l'association disent se tenir prêts à rencontrer les représentants de la mairie ainsi que l'architecte pour évoquer le projet dans le détail. "Si tel n’était pas le cas, conclut la présidente, nous nous réservons la possibilité de mettre en œuvre toutes les actions nécessaires à la sauvegarde du patrimoine en commençant par la mise à l’écart de toute la collection des dons et achats qui appartiennent à l’association".

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité