Economie

BAGNOLS Regar Industries fête 20 ans “au charbon pour les entreprises du Gard rhodanien“

Le fondateur Jean-Marc Roumeas, le directeur Pierre-Marie Falcot, les deux cogérants Michel Triola et Cyril Linguet et l'assistante Sophie Di Piero, hier au château Val de Cèze, à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le fondateur Jean-Marc Roumeas, le directeur Pierre-Marie Falcot, les deux cogérants Michel Triola et Cyril Linguet et l'assistante Sophie Di Piero, hier au château Val de Cèze, à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Nous sommes le seul groupement d’entreprises de plus de 20 ans en France » : le Regroupement des entreprises du Gard rhodanien (Regar Industries) a fêté hier soir son vingtième anniversaire, et à en croire l’un de ses fondateurs Jean-Marc Roumeas, il est tout simplement le seul à pouvoir le faire.

Un groupement d’entreprises qui revendique aujourd’hui plus de 60 entreprises dans divers secteurs et 40 millions d’euros de chiffre d’affaires depuis sa création.

« Les PME du Gard rhodanien sont devenues crédibles »

D’abord créé sous la forme d’une association, le groupement deviendra plus tard une société à capital variable, « pour pouvoir contracter avec Areva », explique Jean-Marc Roumeas. Un donneur d’ordres très important devant lequel « par la création du regroupement, les PME du Gard rhodanien sont devenues crédibles », affirme le cogérant de Regar Michel Triola.

Et il n’y a pas que devant Areva que les PME du groupement ont gagné en crédibilité : « après les inondations de 2003 nous avons entièrement démoli puis reconstruit Owens Corning (à l’Ardoise, ndlr), pour un marché de 2,35 millions d’euros, affirme le directeur du groupement Pierre-Marie Falcot. On a sauvé 350 emplois. » Le groupement a aussi obtenu un tiers des lots de la construction du supermarché Carrefour de Bagnols, un autre marché à plusieurs millions.

La crise ? « On est passés au travers »

« On va au charbon pour les entreprises du Gard rhodanien, lance le directeur. Et 95 % du chiffre d’affaires retombe sur elles, nous n’impactons que nos frais. » Un modèle qui plaît, à en croire le cogérant Cyril Linguet : « notre réactivité et notre diversité sont des atouts, et nous sommes aussi partis à la recherche de clients hors du Gard rhodanien. »

De quoi résister à la crise : « on est passés au travers car on a énormément diversifié notre clientèle, mais la période reste compliquée », explique Pierre-Marie Falcot.

Un outil qualifié de « précurseur » par le maire de Bagnols et président de l’agglo du Gard Rhodanien Jean-Christian Rey, présent hier soir, qui estime que « quand on montre qu’ici on est capable d’apporter des solutions, tout le monde se rend compte que dans la nouvelle grande région, il y a deux bassins industriels majeurs : Toulouse et le Gard Rhodanien. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité