A la uneSociété

GRAU-DU-ROI Pompiers : le nouveau redécoupage met le feu aux poudres

Pascal Pelé (à gauche) et Vincent Galien. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Pascal Pelé (à gauche) et Vincent Galien. Photo Tony Duret / Objectif Gard

A partir du 1er octobre, les pompiers du Grau-du-Roi n’interviendront plus sur le secteur de Saint-Laurent-d’Aigouze. Une annonce qui mine le moral des soldats du feu du Grau-du-Roi.

Pascal Pelé, adjudant-chef des pompiers du centre de secours Terre de Camargue, et le sergent-chef Vincent Galien, ne comprennent toujours pas la décision de leur hiérarchie. Le 1er octobre, les 15 sapeurs-pompiers professionnels du Grau-du-Roi ne pourront plus intervenir sur le secteur de Saint-Laurent-d’Aigouze. Ce sera désormais la caserne de Vauvert qui récupérera la zone.

Officiellement, d’après un logiciel informatique de cartographie (le Sig), Vauvert serait plus proche de Saint-Laurent-d’Aigouze. Seulement, la réalité du terrain - là où n’a jamais été le logiciel - est bien différente comme l’expliquent d’une même voix les deux pompiers du Grau-du-Roi : « Lors d’une intervention sur Saint-Laurent-d’Aigouze, on arrive tout le temps avant Vauvert. Au moins de 3 ou 4 minutes. Les chiffres le prouvent, ils les ont, il suffit de regarder la réalité mais ils préfèrent s’en tenir à ce logiciel », s’étonnent Pascal Pelé et Vincent Galien.

En octobre 2012, le sujet avait déjà été mis sur le tapis mais, à l’époque, le Colonel Michel Cherbetian avait écrit au Colonel Simonet dans ces termes : « Il me paraît inutile de changer la sectorisation actuelle comme cela est envisagé dans le SDACR (schéma départemental d’analyse et de couverture des risques, NDLR) pour une amélioration potentielle d’une minute ». L’homme avait été entendu. Mais, cette fois, le Colonel Cherbetian n’est pas là pour défendre ses troupes. « Le travail du Colonel n’a servi à rien. C’est vraiment dommageable pour la population. On lui ment », regrette Pascal Pelé.

Aujourd’hui, les pompiers de Terre de Camargue espèrent – enfin – être écoutés : « On demande une table ronde parce qu’on pense qu’il y a plus derrière. On sait que la caserne de Vauvert a perdu le secteur de Gallargues au dépend de Vergèze. Est-ce que Vauvert récupère Saint-Laurent-d’Aigouze pour compenser la perte de Gallargues ? », interroge Pascal Pelé. Si les pompiers ne sont pas entendus, ils projettent de faire des mouvements sur les marchés : « On en restera pas là », promettent les deux pompiers. En réponse, Alexandre Pissas, président du SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours), commente : « Il y a du mécontentement car il y a des pompiers qui travaillent au Grau-du-Roi et vivent à Saint-Laurent-d’Aigouze. C’est uniquement des problèmes personnels ».

Tony Duret & Thierry Allard

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité