A la uneActualitésPolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Photo d'illustration : droits réservés.
Photo d'illustration : droits réservés.

Chaque semaine la rédaction vous propose un cocktail d’indiscrétions politiques, culturelles, économiques ou sportives. Restez connectés !  

"Vous allez me le payer cher", promet Denis Bouad. Si l'on connaissait le président du Département farceur et sympathique, le socialiste peut aussi être ferme et menaçant. Énervé jeudi matin après le nouveau rejet de la hausse de la taxe sur l'électricité, Denis Bouad n'a pas manqué de s'en prendre à trois élus LR (Les Républicains) nîmois, avec qui il pensait s'être mis d'accord pour entériner l'impôt. Pointant vigoureusement son index en direction de ses opposants, le président lâche : "vous allez me le payer". En politique, la vengeance est un plat qui se mange froid.

Lire aussi : DÉPARTEMENT Taxe sur l’électricité : le courant passe mal entre Fournier et les élus Républicains

DÉPARTEMENT La taxe sur l’électricité de retour à l’Assemblée

GARD Le Département à l’épreuve du compromis

Le Premier secrétaire PS Jean-Christophe Cambadélis. Photo : droits réservés.
Le Premier secrétaire PS Jean-Christophe Cambadélis. Photo : DR.

Jean-Christophe Cambadélis à Nîmes. Le hasard faisant parfois bien les choses, Objectif Gard a croisé jeudi le Premier secrétaire PS devant la gare. Jean-Christophe Cambadelis qui venait de se restaurer dans une brasserie attendait sagement son TGV pour rentrer à Paris. Quel était donc le motif de sa visite ? Des négociations secrètes avec l'ex-PS Saurel ? Des tractations en coulisses en vue du référendum sur l'union à gauche ? Visiblement rien de tout cela… A en croire M.Cambadelis, sa visite était strictement "personnelle". D'ailleurs, la fédération du Gard n'était même pas informée de ce déplacement…

Régionales : les femmes PRG dans les starting-blocks. Pour le scrutin de décembre, le Parti Radical de Gauche avait demandé au PS deux places éligibles (homme/femme) dans le Gard. Les socialistes ne leur ont finalement concédé qu'une seule place. Début octobre,  à la faveur d'un comité directeur national, le PRG arrêtera définitivement le nom du candidat… ou de la candidate gardoise. Si les équilibres et les promesses sont maintenus sur les autres territoires, Monique Novaretti, élue de Villeneuve-lèz-Avignon ou la Nîmoise Lisbeth Grail, membre du bureau national, pourraient bien intégrer la liste d'union. À suivre.

Lire aussi : RÉGIONALES Négociations PS-PRG : ça coince dans le Gard…

Présidence du SITOM : "Jean-Paul Fournier veut ma tête", certifie Hervé Gièly. Conseiller municipal de Redessan et président du SITOM Sud Gard*, Hervé Gièly est l'une des victimes de l'abaissement du nombre d'élus de Nîmes Métropole, souhaité par Nîmes. "Si Jean Paul Fournier a décidé cela, c'est qu'il voulait ma tête", assure Hervé Gièly. L'homme entretient depuis plusieurs années des relations tendues avec Jean-Paul Fournier. Toutefois, soutenu par le président UDI de Nîmes Métropole, Hervé Gièly devrait conserver la présidence du SITOM en sa qualité de conseiller municipal.
Jean-Paul Fournier peut se consoler : Hervé Gièly a décidé de prendre sa retraite en 2017. Tout vient à point à qui sait attendre.

Lire aussi : NÎMES 77 élus au conseil communautaire de l’Agglo : quelles sont les communes concernées ?

NÎMES MÉTROPOLE Passage à 77 élus : le groupe IEC dénonce un “manque de considération”

Meryl Debierre promue "ministre de l'Intérieur" des Jeunes UDI. Conseillère municipale d'Alès déléguée à la Jeunesse, la Gardoise a été récemment élue sur la liste d'Aurélien Sebton pour la présidence des Jeunes UDI France. Seul candidat en course, ce dernier a naturellement remporté le scrutin avant d'attribuer à Meryl Debièrre la délégation des fédérations. Une belle promotion, pour celle qui va devoir impulser dynamisme et rigueur au sein du mouvement.

*Syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères du Sud Gard.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine”

    1. On attend déjà la liste des Républicains. Le suspens est à son comble……il faut caser tous les prétendants et en ses temps de crise economique il y a du monde…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité