Politique

ST-JEAN-DE-SERRES Après la démission du maire, Andrée Roux élue à la tête de la commune

Mairie de St-Jean-de-Serres. Pays Cévennes/DR
Mairie de St-Jean-de-Serres. Pays Cévennes/DR

Le 30 août dernier, Jean-Luc Aigoin, maire de St-Jean-de-Serres depuis 2001, quitte son fauteuil après la démission de dix élus et une défaite en élection partielle. « Ils en avaient marre, explique Jean-Luc Aigoin. D'après eux, je suis un utopiste, un menteur, un manipulateur et je refuse de coopérer. Je vais respecter la démocratie. Le pouvoir ira à ceux qui sont majoritaires », indique avec regrets l'édile.

Vendredi dernier, à la faveur d'un nouveau scrutin, l'ancienne seconde adjointe Andrée Roux, démissionnaire lors du précédent mandat, a été élue. Ses trois premiers adjoints sont dans l'ordre Jérôme Seurat, Jean-François Mornico et Jacqueline Janiec. L'ex-maire Jean-Luc Aigoin reste simple conseiller municipal. "La nouvelle équipe enfin en place peut légitimement commencer à travailler sur les sujets qui vous tiennent tant à cœur…", se satisfait la majorité.

Sylvie Van Cauteren, ancienne conseillère, démissionne et quitte le conseil municipal. "Nous la remercions pour l’important travail qu’elle a accompli depuis l’élection de 2014, notamment au sujet des écoles", commente la nouvelle première magistrate Andrée Roux.

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “ST-JEAN-DE-SERRES Après la démission du maire, Andrée Roux élue à la tête de la commune”

  1. Bien que désavoué l’ex maire se maintient au poste de vice-président à l’Agglo avec la bénédiction de son parrain Roustan. C’est du n’importe quoi du point de vue démocratique. Il devrait avoir un peu honte et du mal à se justifier surtout que le poste est rémunéré.
    La logique voudrait que ce soit le nouveau maire qui le remplace.

  2. Le fait que l’ancien maire ne démissionne pas de son poste à l’aglo
    d’Alès prouve qu’il est loin d’être un démocrate. En effet étant minoritaire dans son village il ne peux représenter celui-ci sinon
    c’est là un déni de la démocratie.Un peu de dignité de sa part assainirait la situation!

  3. La démocratie à l’Agglo cela fait longtemps que Roustan s’y assoit dessus avec la complicité d’élus moutonniers. JL Aigouin ne respecte pas la démocratie communale. Dire l’inverse c’est se foutre du monde. Il le sait bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité