A la uneActualités

FAIT DU JOUR L’alliance anticorrida fait effacer un dessin à l’école Prosper Mérimée

Fresque de l'école Prosper Mérimée....sans le taureau et son torero. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Fresque de l'école Prosper Mérimée....sans le taureau et son torero. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Dans la discrétion la plus totale, le taureau et son torero ont été effacés de la fresque de l'école Prosper Mérimée comme l'avait demandé l'Alliance Anticorrida.

L'Alliance anticorrida avait fait sa demande à l'académie pour effacer un dessin de taureau et d'un torero dans une arène, sur une fresque de l'école Prosper Mérimée réalisée il y a une dizaine d'années. Mais face au silence de l'académie, le doute était de mise. "Ils devaient me donner une réponse mais m'ont simplement dit "le problème est en passe d'être résolu" précise Claire Starozinski. Finalement, le dessin a été effacé dans la discrétion la plus totale pour ne pas réveiller la polémique. "J'ai obtenu satisfaction" se réjouit la présidente de l'Alliance anticorrida. En guise de fer de lance de son combat, une circulaire datant de 2008 envoyée par le ministère de l’Éducation nationale aux trois recteurs du sud de la France interdisant le "prosélytisme de la corrida dans une école". Pourtant, selon nos confrères du Midi Libre, l'inspection n'avait pas l'intention d'effacer la peinture. Mais finalement, c'est bien le DASEN (Directeur Académique des Services de l'Education Nationale) qui a pris la décision de faire effacer le taureau et le torero.

"On me traite d'intégriste de Daech. Ce n'est pas une œuvre d'art, on n'est pas à Palmyre." Claire Starozinski

Une fresque repeinte des Arènes de Nîmes où sont masqués taureau et torero, de quoi susciter un tollé chez les aficionados et certains parents des élèves qui avaient réalisé le dessin. La réaction ne s'est pas faite attendre. Dans un communiqué publié par CorridaFrance.net, le débat s'ouvre à la liberté d'expression bafouée : "Ce "maquillage" soulève une indignation unanime car il représente en fait une atteinte à la culture en général. De plus, nier l’existence de la culture taurine dans les régions de tradition ininterrompue, c’est nier un fait historique. En cela, c’est assimilable à du négationnisme." Claire Starozinski se défend : "On n'est pas dans l'histoire là, on est dans la réalité. Il y a encore eu une trentaine de taureau trucidés lors de la dernière feria. On me traite d'intégriste de Daech. Ce n'est pas une oeuvre d'art, on est pas à Palmyre. On n'ira pas toucher aux peintures de Lascaux par exemple."

Du côté de l'école Prosper Mérimée, la directrice Dominique Andrieu-Bonnet est consternée : "Ma boîte aux lettres est remplie par les antis et les pros. L'école est devenue le lieu de guerre entre les deux camps. Franchement, ce n'est pas l'endroit pour ça." Un dessin innocent réalisé par des enfants qui est devenu le symbole d'une lutte culturelle locale loin d'être finie...

Baptiste Manzinali

 

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

53 réactions sur “FAIT DU JOUR L’alliance anticorrida fait effacer un dessin à l’école Prosper Mérimée”

  1. quelle honte de se coucher devant ces fanatiques. donc si moi je n’aime pas le vtt ou la planche à voile, je fais enlever les fresques ou photos correspondantes, c’est ça?

    1. Vous ne comprenez pas : ce qu’on n’aime pas, c’est que vous torturiez un animal, qui est un être vivant, ce qui n’est pas le cas d’un vtt ou une planche à voile.
      Voyez-vous la différence ?

    2. bonjour ,
      En tant que parents et grands parents et pas du tout fanatiquesou extrémistes contrairement aux afficionados ,ns remercions l’école d’avoir effacé le torero et le taureau des arènes…
      aujourd’hui ,faire d’un acte de cruauté sanglant (où le taureau après de grandes souffrances est condamné à la mort de toutes les façons ) un spectacle n’est en rien une tradition respectable et digne de hurlements de joie. cela n’éduque pas nos enfants ds le respect de la vie et l’écoute de la souffrance peu importe l’animal (taureau ,cheval ,vaches , mouton ou homme ..
      salutations distinguées

      a &jp MICHEL

    3. On parle de cruauté envers les animaux, pas de matériel ou des goûts de chacun. L’humanité est faite avant tout du respect de ce qui est fondamentale, le vivant. Il y a tellement d’autres activités ludiques qui permettent à chacun de se valoriser sans avoir à faire souffrir un animal. Si j’ai pu par ces quelques mots vous faire prendre conscience de cela, nous aurons avancé positivement dans ce monde de bruts.

    4. Juste une question : Comment peut-on être assez stupide pour comarer la planche à voile et la mise à mort inutile d’un animal ?

    5. Debile, comparer une seance de torture et la planche a voile… Quel rapport ? Nos enfants n’ont pas etre eleves dans le culte de la violence du sang et du machisme le plus retrograde… Bravo aux anticorridas, de toutes facons la corrida est condamnee elle semeurt partout meme en Espagne….oleeeee

  2. C’est une honte. Je suis scandalisé que l’éducation nationale fasse le jeu de l’extrémisme dans notre pays. Parce que ceci ou cela ne plait pas à telle ou telle personne alors on l’interdit, on le supprime. On se croirait en 1940……… La corrida fait partie de notre patrimoine de notre culture et de notre histoire ici. Et on ne renie pas son histoire…….

    1. Donc, il faudrait aussi défendre l’excision, les lapidations, le supplice de la roue, les jeux du cirque … et toutes les autres atrocités inventées par des hommes sous-évolués ?

    2. Et pourquoi ne pas revenir aux traditionnels jeux du cirque du temps des Romains avec mise à mort entre gladiateurs ; Cela fait partie de notre Histoire …de notre Culture ?

    3. L’histoire, la culture … L’esclavage faisait partie de la culture, à une certaine époque … Les combats de gladiateurs, la lapidation, l’excision, également. Il y a culture et culture, l’histoire ne peut pas être mise à toutes les sauces.

    4. Ce qui est scandaleux c’est qu’à notre époque on puisse encore torturer un animal au nom de la culture, du patrimoine, et des traditions !!
      Dans ce cas pourquoi ne pas réintroduire les combats de gladiateurs, la torture en place public, etc ?
      Malheureusement cela perdura tant qu’il y a aura des cons pour aller voir ce type de spectacle barbare…

  3. Effacée en toute discrétion pour ne pas soulever la polémique au sein de l’école qui n’en est pas le lieu mais un journaliste en fait un papier en sachant pertinemment que la polémique aura lieue. Continuer à faire le jeu de la polémique chers journalistes le pays n’en sera que plus divisé sur des sujets comme celui ci mais sur bien d’autres encore !

  4. Qu’on se le dise, partout où Madame Starozinski viendra tenter d’atteindre notre culture taurine, nous serons sur son chemin!
    Nous sommes fiers de notre culture et de notre aficion!
    Honte au Directeur Académique des Services de l’Education Nationale qui bafoue la liberté d’expression d’enfants.
    Dans une période où nous combattons les extrêmismes et fanatismes de tous bords, où la culture est menacée par les tenants de la pensée unique partout dans le monde, céder face à ces menaces, c’est se rappeler les plus sombres heures de notre Histoire! Mais nous serons au milieu de leur chemin, et ils ne gagneront pas!

    1. le problème étant toujours le même, c’est de ne pas se considérer comme extrémiste, ni comme barbare, ni comme adepte de la torture animale
      vous arrivez vraiment à vous le faire croire ?

    2. il est vrai que ceux qui pratiquent l’excision sont fiers de leur tradition ,eux aussi..
      ne parler pas de tradition si souffrance animale il y a ..n’oubliez jamais que vous même êtes un animal…mettez vs alors à la place de ce taureau qui comprend rien et qui souffre..merci

    3. Il y a culture et culture … Comme disait un personnage tristement célèbre dont je tairai le nom,  » lorsque j’entends le mot culture, je sors mon Lüger « 

    4. Vous parlez de fanatisme…. cest a mourir de rire… Qui sont les fanatiques ? Ceux qui respectent la vie la nature le respect aux animaux ou ceux qui bandent devant une seance de torture abominable. Allez faites nous rire les afiocs votre spectacle morbide se meurt, meme en Espagne…. Et surtout n’employez JAMAIS le mot culture pour qualifier cette seance de sadisme programmee…

    1. On vous croit William Reynaud. Quelle classe et quel courage servis par une orthographe très approximative. Au fait de quelle arête et de quel poisson parlez-vous ? 🙂

    2. Que vous le vouliez ou non, la tauromachie est appelée à disparaître. C’est juste une question de temps. Il existe tout de même des distractions plus saines, non ?

  5. dans les cirques ou zoos les animaux sont pas heureux enfermer dans des cages mais pas personnes dit rien.car faut pas croire ils sont maltraiter et pire.j aimes pas le cirque ni zoos pas pour ca que je vais foutre le bordel pour les supprimer j is vais pas c est tout

    1. mais si, il y a des pétitions qui circulent
      faites une recherche sur internet, et merci d’avance de votre participation, plus nous serons nombreux, plus vite nous aurons gain de cause

    2. Si si on se bat aussi contre les zoos les cirques et les marineland… On se bat partout pour la vie et le rspect des animaux… On ne se rejouit pas de les bouffer ni de les torturer

  6. Qu’on se le dise, partout où Madame Starozinski viendra s’opposer à la folie taurine, nous serons sur son chemin pour l’épauler!
    Nous sommes fiers de son action et de son implication!
    Merci au Directeur Académique des Services de l’Education Nationale qui respecte les enfants en neutralisant la violence d’un torero.
    Dans une période où nous combattons les extrémistes et fanatiques de tous bords, où la culture est déviée par les tenants de la pensée taurine, céder face aux menaces d’afficionado, c’est se rappeler les plus sombres heures de notre Histoire! Mais nous serons au milieu de leur chemin, et ils ne gagneront pas!

    1. L’abus verbal, les imprécations excommunicatoires,sont sans effet contre une idée. D’autant que cette idée est juste, comme l’est le combat contre la souffrance animale. Mme Starozinski me trouvera toujours dans son camp.

    2. MERCI à madame Starozinski ,aux enseignants et aux inspecteurs d’académie pour leurs actions qui respectent « les enfants »

  7. On peut tout justifier avec l’Art. Sauf que la corrida n’en est pas un… Elle peut inspirer l’Art (le vrai : la photo, la peinture…), qui heureusement garde cette liberté de se nourrir de tout – y compris du pire (guerres, génocides…). Les œuvres que certains artistes ont réalisé avec la corrida comme support peuvent être esthétiques sans pour autant rendre acceptable ou beau ce qui les a inspirées. On peut créer brillamment avec des sujets atroces.

    La corrida est une injure à l’art. Sa violence exalte les plus bas instincts de l’homme. Et comment la corrida qui est punie par la loi de 2 ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende sur 90 % du territoire français pourrait-elle être un art ? Aucun Art ne peut être puni d’amende et d’emprisonnement.
    Quant à la « culture », les taurins citent Hemingway, qui se délectait du « déboyautage des chevaux » et reconnaissait lui-même : « la corrida est indéfendable », ou Henry de Montherland qui finit par avouer que « la corrida est une vaste fumisterie, une granguignolesque mascarade »… En revanche de grands humanistes tels que Victor Hugo, Emile Zola… se sont prononcés contre la corrida.

  8. Un immense bravo à Madame Starozinski et à son combat ! La barbarie de la corrida n’a plus lieu d’être sur notre territoire, c’est le souhait de 75% des français. « Spectacles » organisés à grand renfort de subventions de l’état, rappelons le. N’y a t il pas d’autres domaines à subventionner que la torture animale ???

  9. Bon, alors maintenant que l’Alliance anticorrida est en plein jubilé et saute de joie alors que les enfants de l’école qui ont peint cette fresque de leur point de vue de leur ville doivent être triste (mais, nous le savons, pour les antis les animaux passent avant les enfants et les adultes, pour preuves leurs insultes et menacs), une question se pose : l’Alliance va-t’elle aussi demander que l’on brûle les chefs-d’oeuvre de Goya, Hemingway, Botero, …, brefs tous ceux qui ont osé un jour déclaré leur passion pour la tauromachie, comme Hitler l’a fait avec les oeuvres « non-conformes à sa pensée » ?

  10. Bravo mme Starozinsky. En effet la barbarie , la cruauté doivent être clairement dénoncées des le plus jeune âge pour le progrès de l’ Humanité pour l’ avancée de la civilisation Merci

  11. burg qui porte bien son pseudo, elle est où votre pétition contre l’égorgement des moutons ? je la signe quand vous voulez, mais vous ne risquez pas de vous attaquer aux musulmans hein? et contre l’élevage intensif que faites vous? ça ne vous intéresse pas, il n’y a pas de journalistes et de photographes…

    1. allez sur :
      http://www.mesopinions.com
      https://www.change.org/
      http://www.l214.com/
      http://www.welfarm.fr/
      – et sur tous les sites concernant les animaux : spa,Peta, fondation Brigitte Bardot etc…
      une fois que vous aurez signé une pétition, automatiquement vous recevrez les pétitions en cours concernant les sujets qui vous tiennent à cœur : animaux, droits de l’homme, préservation de la planète etc (pour les sites généralistes)
      et merci aux journalistes, photographes et bénévoles qui œuvrent pour nous amener l’information et nous permettre d’intervenir en nous regroupant

  12. Les anti-corridas sont des manipulateurs de cerveaux. Ils exercent des pressions partout où ils vont et leur proie favorite sont les personnes les moins informées. Leurs attaques sont violentes parce qu’ils veulent provoquer des réactions immédiates et peureuses. Le temps de réflexion est ce qu’ils veulent éviter à tout prix. D’où la manipulation, les mensonges et les pressions. Ces gens sont dangereux. Prenons tous le temps de réfléchir à ce qui est en jeux et nous auront des rapports sereins et éclairés, ce que veulent absolument empêcher les fanatiques anti-corridas.

    1. Il y a les faits, la réalité et tout être sensible se rend compte que la bêtes souffrent pour offrir un plaisir à quelques personnes. Je n’ai rien contre le plaisir mais il y a des plaisirs malsains dès lors qu’il y a souffrance non volontaire. A mon avis le taureau n’est pas maso pour la réclamer. Et la souffrance infligée aux animaux par ailleurs ne saurait justifier celle là. C’est un argument de fuite quand on ne sait plus quoi dire.

    2. C’est grave de traiter des gens de « fanatiques »; surtout quand ils luttent pour un mieuw-être, pour un progrès, pour une avancée de la civilisation et contre des pratiques infligeant une extrême souffrance. Il faut connaître le sens des mots avant de les employer. Et il faut réfléchir en effet, ce que ne savent pas faire apparemment les partisans de cette barbarie, car s’ils réfléchissaient vraiment, on ose croire qu’ils se conduiraient en êtres humains, et non en approbateurs de la torture. La corrida est condamnée, déjà, à long terme, on le sait d’avance, c’est une question de temps – comme l’esclavage a été condamné, le travail des enfants, la soumission des femmes privées de droite de vote, ou la « question » pour faire avouer les prisonniers. Vous menez un combat d’arrière-garde; vos injures sont la marque de votre faiblesse intellectuelle et morale. Je vous plains.

  13. C’est un peu court de dire « si vous n’aimez pas ça, n’y allez pas ». On ne parle pas de foot-ball ni d’un concert de rock là. Il s’agit de torture animale. C’est très au-delà d’une simple question de goût.
    Même si le type a un très joli costume, même si la lumière est très très belle et la mise en scène époustouflante, même si les piques en métal qu’on plante dans le dos du taureau (vivant et conscient) sont coquettement ornées de rubans colorés, ça reste de la torture animale, et ça ne grandit pas l’humanité. Bravo à ceux qui ont l’estomac de lutter contre cette barbarie.

  14. Je suis entièrement solidaire de l’Alliance anti-corridadans cette affaire. Mettre sous les yeux des enfants une pratique aussi barbare que la corrida comme si la torture d’un animal était chose sans importance est inacceptable. Au moment où le monde prend largement conscience de ce que représente la sensibilité animale, on ne peut pas invoquer une soi-disant « coutume locale » pour justifier devant des enfants une telle souffrance. L’esclavage aussi est une « tradition » dans certains pays, et l’excision également, et l’abaissement des femmes. Faut-il les accepter pour cela?

  15. La tauromachie c est la torture d’un animal qui ne va pas seulement mourir d’un coup mais qui va agoniser se vider de son sang souffrir pour le plaisir sadique d’une minorité (plus de 70% des français sont opposés aux corridas). Tout cela avec des subventions publiques dont nous manquons dans d’autres disciplines bien moins cruelles et plus utiles que cette barbarie.
    Je me suis toujours demandé quelle plaisir pouvait avoir un homme à donner autant de souffrance à un animal qui ne lui a strictement rien fait.
    Il est temps de tourner la page comme la Catalogne.

  16. Je me demande si les parents qui enseignent à leurs enfants que la corrida est une tradition locale donc qu’elle est forcément respectable ont une explication aux autres atrocités commises envers les animaux et les humains de par le monde. S’ils en ont une c’est encore plus grave parce que cela signifie qu’il y a des atrocités admissibles et d’autres non ? Bon…Quelles autres atrocités pouvons-nous accepter pourvu qu’elles se justifient d’une tradition ? Où sera la limite et qui viendra la fixer ? Je suggère que les parents de petites filles se penchent sur la question de l’excision, une tradition très bien établie ailleurs : en voudraient-ils pour autant pour leurs filles ? Non ? Et pour celles des autres ???

  17. La modification de la fresque murale de l’école Prosper Mérimée est parfaitement justifiée.

    Que Prosper Mérimée, l’auteur de la nouvelle qui a inspiré le livret de Carmen, ait été un fervent des courses de taureaux, et que cette fresque ait été réalisée par des élèves, ne changent rien à l’affaire.
    La présence du torero et du taureau banalisait, pour ne pas dire promouvait, la corrida.

    Or, il s’agit d’une pratique extrêmement polémique, et d’ailleurs condamnée par une majorité de Français, dans le Gard comme ailleurs, à deux titres :
    – en tant qu’acte de cruauté envers un mammifère ;
    – en tant que spectacle expressément déconseillé aux mineurs (ainsi que l’a confirmé le Comité des Droits de l’Enfants de l’ONU à l’occasion de ses rapports dur le Portugal, sur la Colombie et sur le Mexique, ou ainsi que le soutient actuellement l’Office de Défense du Peuple vénézuélien devant la Cour consititutionnelle).
    Les sujets qui divisent les adultes n’ont rien à faire dans une école, comme l’a parfaitement dit Christian Patoz au Midi Libre.

    Quant aux réactions démesurées des passionnés de corrida et à leurs comparaisons insensées, elles montrent que nous sommes dans le domaine de la passion et de l’irrationnel.
    Mais quand il s’agit d’enfants, plus que jamais il faut savoir raison garder.


    Dr Jean-Paul Richier, praticien hospitalier, psychiatre
    Coordinateur du collectif PROTEC

  18. « Les gens dangereux ne sont pas ceux qui sont pour la paix et le bonheur. Restons logique ceux qui torturent avec la mort en spectacle même envers un animal, argumentent en défense d’être dans l’art ou d’une tradition, ils se comportent comme des terroristes ou des malades… »

  19. Tous mon soutien et mes remerciements à ceux qui ont oeuvré dans le chemin du respect et de la dignité. Le respect pour tous, des valeurs de paix, du vivre ensemble, qui ne peuvent passer par la réjouissance à regarder un être vivant se faire torturer, saigner et agoniser devant un public venu pour cela. Justement, il fut un temps où les exécutions se faisaient en public, elles attiraient du monde, mais peut-être pas TOUT le monde…
    Comment ne pas être triste à la pensée de savoir que l’on puisse éprouver du plaisir à voir l’expression de la souffrance sur autrui ? Pourtant il est beaucoup question de persécutions et de souffrances dans l’actualité.
    Je voudrai aussi avoir une pensée pour tous les gens qui, à longueur d’année, alors qu’ils ne cautionnent pas cette pratique, ne se sentent pas respectés, car ils subissent la dictature des passionnés de la torture avec les trop nombreuses photos de corrida, toujours en premières pages dans leur journal quotidien. Pas le choix pour ceux qui veulent lire les informations locales dans leur quotidien. Sachez que ces pages-là, de 1 à 6 pages de grandes photos sont une épreuve pour ceux qui achètent le journal, et une raison pour d’autres de ne pas l’acheter.

  20. Encore une fois, BRAVO Claire d’avoir, une fois de plus, combattu pour une Valeur Essentielle : le respect des Êtres Vivants, que l’on doit inculquer à nos enfants.
    Merci et Respect à tous ceux qui ont contribué à effacer l’image d’une ignominie du fronton d’un ETABLISSEMENT SCOLAIRE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité