ActualitésSociété

VAUVERT Accueil d’une famille de réfugiés

La Mairie veut accueillir une famille de réfugiés. Photo Ville de Vauvert
La Mairie veut accueillir une famille de réfugiés. Photo Ville de Vauvert

Le Conseil Municipal de Vauvert a décidé d’accueillir une famille de réfugiés dans un logement qui sera rénové à titre gracieux.

Une photo peut changer le monde ou en tout cas contribuer à donner une autre vision de l’humanité. Des réfugiés débarqués en plein jour et mourants sur les plages italiennes à deux pas des touristes bronzants parfumés au lait de coco, un pitchounet laissé pour compte, priant la tête enfoncée dans le sable morbide, bref, tant d’images qui marquent l’imaginaire collectif. Un grand élan national de solidarité est en train de se mettre en place partout sur le territoire français et Vauvert ne fera pas exception. « Vauvert doit prendre sa part, seulement sa part et uniquement sa part. Nous allons nous occuper de la mise en place des travaux de rénovation (NDLR réalisés par les élus et financés par des partenaires privés) du logement déclassé d’un instituteur. L’appartement fait 83m²et pourra accueillir une famille de réfugiés. Nous répondons ainsi à l’élan de générosité demandé par nos administrés ».

Sans raison prosaïque, cette part d’humanité semble effleurer Nicolas Meizonnet de la liste Vauvert Bleu Marine qui note que « le drame est incontestable mais (que)cette décision ne peut être prise à la légère. La commune est endettée et les communes voisines ne font rien de tel. Aujourd’hui Daesh veut utiliser l’arme des migrants » s’en est suivi un dialogue de sourds dont les limites au bon sens furent atteintes.

Pour Joëlle Cachia-Moreno (Mon parti c’est Vauvert) « C’est une très bonne mesure mais sur du court terme. Que faire après ? Comment vont-ils manger, travailler, apprendre le français… ». Le maire Jean Denat semble avoir sa petite idée sur la question, pas sûr qu’elle plaise à tout le monde. « Il y a dans cette salle les républicains et les autres. J’avais 18 ans quand Pinochet a pris le pouvoir et deux cars sont arrivés sur Nîmes, ils étaient remplis de Chiliens et je suis encore en contact avec quelques-uns. C’est notre devoir de nous mettre à leur service, le FN n’est pas un modèle d’humanisme, nous devons faire face à cette situation tragique et vous ne distinguez pas les réfugiés des migrants économiques. C’est bien triste… vous semblez mettre tout le monde dans le même panier ! L’honneur de notre pays et de notre République, c’est d’accueillir les persécutés. Vous ne vous intéressez qu’aux problèmes et jamais aux solutions car c’est là votre terreau politique, vos attaques vous font enfin voir au grand jour ! ».

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité