Economie

ROCHEFORT-DU-GARD Un nouveau club pour « faire du business, développer les réseaux »

Lors d'une réunion du Business Club de Rochefort, jeudi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Lors d'une réunion du Business Club de Rochefort, jeudi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Depuis le début de l’été, Rochefort-du-Gard compte un nouveau club d’entreprises, sobrement baptisé Business Club. Un club d’entreprises de plus ? Pas tout à fait.

Initié par Boris Delécluse, de la start-up rochefortaise High Tech Now, il marque sa différence par rapport à ses homologues.

« On ne demande pas d’argent »

« L’idée m’est venue alors que je manquais de réseau pour mon entreprise, explique Boris Delécluse. Alors je me suis renseigné, et j’ai vu que les cotisations des clubs d’entreprises ici étaient comprises entre 400 et 1 400 euros. » Un prix rédhibitoire pour les jeunes entreprises, et beaucoup de petites entreprises.

Alors Boris Delécluse va décider de créer son propre club, qui « n’est pas payant mais pas gratuit, lance le fondateur. Ici on ne demande pas d’argent, mais un retour : on demande de l’assiduité, de la participation, de l’échange. » Le club, qui compte environ 25 membres, se réunit un jeudi sur deux de 8 heures à 10 heures dans une salle de la mairie annexe du village.

Les réunions commencent invariablement par une présentation en trois minutes de chaque membre, avant un échange moins formel pour identifier de potentielles affaires à faire ensemble. Jeudi dernier, une vingtaine d’entrepreneurs venus de Rochefort, Pujaut, les Angles, Avignon, Nîmes ou encore l’Isle-sur-la-Sorgue et travaillant dans des domaines aussi variés que l’assurance, le notariat, l’expertise comptable, la coiffure, l’esthétique, le vin, la formation ou le commerce local étaient présents.

« Chacun peut aider l’autre avec ses compétences »

L’objectif du club est bien évidemment de « faire du business », affirme Boris Delécluse, qui revendique « presque 4 000 euros de chiffre d’affaires pour nos membres en trois réunions, et des négociations dans les tuyaux. »

Mais au delà, « l‘idée est de développer les réseaux, et de s’entraider, poursuit le créateur. On a tous des points forts et des points faibles et quand il y a des difficultés, chacun peut aider l’autre avec ses compétences. » Avec un objectif en ligne de mire, devenir à terme « des référents pour que lorsque un habitant de Rochefort cherche un professionnel, il ait le réflexe de faire appel au Business Club. » Pour cela, le club va se constituer en association très prochainement.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité