A la uneActualitésEconomie

GARD Les vendanges les plus précoces depuis 50 ans

2015, une année précoce pour les vendanges. DR
2015, une année précoce pour les vendanges. DR

Beau temps, orages, vent du nord et mistral ont été propices à une récolte exceptionnellement précoce débutée mi-août et étalée jusqu'à mi-octobre. 

Les vendanges 2015 ont rendu 5 à 7 % de raisins en moins par rapport à 2014. Mais le résultat donne une récolte modérée avec des vertus qualitatives, et une maturité des cépages qui donne satisfaction aux IGP du Gard, et particulièrement dans les Cévennes : "J'ai rarement vu une récolte aussi saine", précise Christian Vigne. Pourtant, une maladie cryptogamique appelée le black rot a fait son apparition localement, et aurait pu avoir des conséquences dramatiques. Finalement, les bonnes récoltes "rattrapent les 15 dernières années".

Privilégier les circuits courts. Les ambitions sont à l'international pour les IGP gardois. C'est par ailleurs en Allemagne que les exportations sont les plus importantes avec 203 928 hectolitres en 2014 contre 178747 en 2012. Au Pont-du-Gard, où 30 % des ventes sont réalisées à l'étranger, les Etats-Unis, l'Asie et l'Europe du Nord sont visés. Une réussite dû à la mise en avant des cépages au détriment des appellations. "Ce sont des produits avec des arômes simples. Dans le Gard, nous avons conservé nos appellations mais cette mode du cépage nous a réussi" indique Denis Verdier, président du syndicat IGP Gard. Dans les Cévennes, l'arrivée de nouveaux vignerons et d'investisseurs est devenu l'un des atouts majeurs, "Cela apporte des idées nouvelles" reconnait Christian Vigne. Sur son territoire, 60 000 hectolitres sont vendus en direct, "et pas une seule citerne vendu à un négociant" ajoute-il. C'est pour aller dans ce sens que différents événements sont proposés afin de favoriser les rencontres entre consommateurs et producteurs sans intermédiaire, comme le vendredi 30 octobre à partir de 19h à l'hôtel Atria avec Re-Gard sur le vin, ou la balade des "Vignes Reboussières" le dimanche 25 octobre à Saint Nazaire des Gardies.

Le millésime 2015 est entre de bonnes mains et s'annonce prometteur avec des profils atypiques en blanc et rosé, et une maturité en rouge qui séduit Gérard Sanchez, directeur de l'institut coopératif du vin du Gard. "En 2014, c'était plus compliqué. Cette année, nous sommes plus serein. La technologie dans les caves a joué aussi. On part avec énormément d'atouts".

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité