A la uneActualitésEconomiePolitique

DÉPARTEMENT Pour Denis Bouad, les bons comptes font les bons amis

Le président PS du Département, Denis Bouad. Photo : Coralie Mollaret.
Le président PS du Département, Denis Bouad. Photo : Coralie Mollaret.

Ce matin le président socialiste Denis Bouad a retiré de l'ordre du jour le contrat de plan État-Région. Une manière d'alerter ses "amis socialistes" du gouvernement sur la hausse du coût des prestations sociales, mal compensée par l'État.

Parfois en politique, il ne faut pas passer par quatre chemins. En introduction de la séance publique sur les réajustements budgétaires 2015, Denis Bouad a rappelé la situation financière du Département, pris à la gorge par la hausse des dépenses sociales. Ce matin, les élus ont débloqué une enveloppe supplémentaire de 4,6 millions d'euros pour le RSA. Sur 2014, son coût est estimé à 173 millions d'euros : 110 millions compensés par l'État et 63 millions à la charge du Département. Entre 2014 et 2015, les dépenses liées au RSA ont crû de 12 millions d'euros en raison notamment de la revalorisation exceptionnelle du RSA acté par le gouvernement Ayrault.  

Un contrat de 42 millions d'euros 

Malgré les requêtes de ses prédécesseurs Damien Alary et Jean Denat, l'État n'a jamais bougé le petit doigt pour la collectivité.  "C'est vrai, ce sont mes amis au gouvernement mais il ne faudrait pas qu'ils en profitent", lance non sans délicatesse le président socialiste qui garde cependant espoir. Un espoir nourri par le congrès des Départements de France au cours duquel la ministre de la Fonction Publique a annoncé des aides exceptionnelles pour quelques départements. Afin de maintenir la pression, l'exécutif a retiré de l'ordre du jour la signature du CPER (Contrat de Plan État Région). Celui-ci engage financièrement la collectivité à hauteur de 42 millions d'euros dans des actions "qui relèvent surtout des compétences de l'État et de la Région" : déviation de la route nationale de Lardoise (5 millions d'euros) ; université de Nîmes (5 millions d'euros) ou PAPI Cèze Vidourle (30 millions d'euros). "Je ne fais pas cela de gaieté de coeur", tient à préciser Denis Bouad, "mais je veux y voir plus clair avant de m'engager". La décision est applaudie par les communistes qui ont déjà appelé l'État à compenser le reste à charge du Département : "Nous sommes dans une énorme contradiction aujourd'hui : nous devons appliquer les réformes de l'État et en même temps subir une diminution de ses aides", soutient le président de groupe PCF Christian Bastid.

Outre le RSA, d'autres dépenses sociales ont eu besoin d'une rallonge : 450 000 euros destinés aux foyers de l'enfance qui ont pris en charge 45 mineurs étrangers. Le Front National, par la voix de Nicolas Meizonnet, bondit : "les impôts des Gardois n'ont pas vocation à financer toute la misère du monde". "C'est une dépense obligatoire !", lui rétorque le rapporteur PCF Jean-Michel Suau qui cogne : "certains d'entre vous (en référence au maire FN de Beaucaire Julien Sanchez) ont oublié leur histoire et celle de la France qui a accueilli des Espagnols...".

Cap sur le budget 2016

Cette deuxième décision modificative ne revêt pas de grands enjeux avec au total, une dépense supplémentaire de 2 millions d'euros sur un budget de 981 millions. "Vous avez eu le courage de faire des choix et des économies (...) En l’espace de 4 mois, vous avez dépensé 106 000 euros en communication, soit bien moins que votre ami Denat. Et un Pôle juridique plus performant a fait économiser 50 000 euros", déclare le président du Bon Sen Républicain Laurent Burgoa qui s'est abstenu. S'il s'est également abstenu, le président du groupe UDI et Indépendants Thierry Procida est plus agressif : "cette décision modificative s'écarte des doléances que nous vous avions faites (…) Le pouvoir absolu que la gauche détenait jusqu'à présent n'est plus. Cela implique que vous soyez plus attentif aux voies que trace l'opposition modérée. Il en va de l'équilibre de cette institution et de son avenir".

Ce discours fait bondir Christian Bastid : "Nous n'avons pas à rougir de ce qui a été fait et nous assumons le contrecoup de cette majorité relative avec une droite qui, par calculs politiques, va à l'encontre de l'intérêt général". "Tu es en train de crisper les choses", intervient Thierry Procida. La préparation du budget 2016 sera un véritable exercice d'équilibriste : entre difficultés financières et majorité relative, opposition et majorité devront trouver un terrain d'entente pour poursuivre l'action publique. Mais une entente basée sur "la politique que je proposerai", martèle Denis Bouad qui rappelle que c'est encore lui le patron.

Et aussi : 

Un règlement sur le RSA adopté : constitué de fiches techniques sur lesquelles travaillent déjà les agents et de textes du code des familles, ce dernier servira à informer les citoyens. L'élu FN Nicolas Meizonnet (qui n'est pas marseillais mais bien vauverdois) s'insurge : "les détenus en semi-liberté et les réfugiés sont éligibles à la prestation ! C'est une pompe aspirante qui incite les réfugiés à venir alors que nous sommes en quasi-faillite ! ". "M.Meizonnet, les points que vous évoquez ne relèvent pas du Département, mais de la loi...", lui rappelle de nouveau l'exécutif.

Centrale EDF : l'élu FN non convié à la table ronde. Hier, le président PS Denis Bouad a participé à une table ronde en préfecture concernant la fermeture de la centrale d'Aramon. "Je n'ai pas été invité alors que la centrale est sur mon canton. Par contre, il y avait Gérard Blanc, qui n'est plus élu sur ce territoire", s'indigne Jean-Pierre Fuster, élu du canton de Beaucaire. "Je veux bien être responsable des décisions de Hollande, mais là, c'est le préfet qui a organisé cette réunion", répond le président qui n'est visiblement pas prêt à plaider sa cause…

Un quatrième audit sur les satellites du Département : 160 000 euros ont été débloqués pour procéder à un appel d'offre afin de sélectionner un prestataire privé capable d'effectuer un audit des organismes subventionnés par le Département.

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “DÉPARTEMENT Pour Denis Bouad, les bons comptes font les bons amis”

  1. Pour information l’élu frontiste de canton d’Aramon Beaucaire et Jean Pierre Fuster…Et Gérard Blanc est élu du canton de Redessan. Toujours au top les « journaleux » d’OG… Bravo. Concernant le fond de l’article, le Gard est un département qui fabrique ou importe des clochards…L’archétype de toute gestion socialiste à la tête d’une structure quelle qu’elle soit.

  2. bons comptes? pas pour les contribuables gardois! en 2013 la taxe foncière par habitant était de 239€ pour 155€ en Vendée.l’aide à la personne dans le Gard était de 355€/habitant pour 167€ en Vendée.Les Gardois sont surtaxés pour financer des droits nationaux(voire internationaux!).Plus le département est pauvre plus les contribuables sont taxés!!!Sous le silence des politiciens locaux de droite et de gauche aux ordres de leur direction nationale.
    Chiffres disponibles sur le site officiel
    http://www.collectivites-locales.gouv.fr

  3. Depuis 30 ans avec la crise du système, les pauvres progressent en nombre en france et dans la plupart des pays d’EUROPE dirigés bien souvent par la droite. Les socialistes n’ont donc pas le monoplole de la fabrication des pauvres , la droite aussi a son brevet de fabrication et pour cause, PS et droite font la même politique qui produit les mêmes résultats désastreux socialement et politiquement puisqu’il stimule le vote FN . Le FN, un parti exutoire qui n’a pas la moindre solution crédible pour sortir de la crise. La xénophobie n’a jamais été un programme créateur de richesses et d’emplois au contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité