ActualitésSociété

SAINT-GILLES Week-end de générations

Traditions, lien social et cohésion de la ville sont les clés du week-end des générations à Saint-Gilles (Photo DR)
Traditions, lien social et cohésion de la ville sont les clés du week-end des générations à Saint-Gilles (Photo DR)

La fin de l’année approche et il est temps de réunir la grande famille autour de la table. Une ville, c’est un peu la même chose, il faut ménager les personnes les plus âgées et donner du lien social aux plus jeunes. Souvent, les personnes installées depuis toujours ou longtemps dans une cité en connaissent les moindres anecdotes, les plus petites histoires et partent sans en avoir donner les clés aux générations suivantes.

A Saint-Gilles, samedi aura lieu le 10ème repas de classe, celui de la génération 1939-1945. Un repas accompagné d’un grand orchestre qui jouera des musiques d’antan. Ce repas-concert qui réunira les personnes qui souhaitent s’y retrouver sera l’occasion de parler de l’ancien temps mais aussi pour converser sur les changements actuels.

Mais la journée ne se résumera pas seulement au grand repas, le programme est bien fourni avec dès 11h30, trois abrivados-bandidos de la manade Aubanel (parcours rue Gambetta). A 14h30 la course des anciens raseteurs Saint-Gillois, sous la dénomination du « Trophée de la Bichette d’Or » (exclusivement réservé aux anciens raseteurs), sera organisée aux arènes Emile Bilhau, les bious venants de la manade du Rousty (entrée gratuite). A 18h on reprend presque les mêmes et on repart avec une abrivado-bandido offerte par le club taurin Lou San Gilen et le Bar la Bouvine (rue Gambetta) de la manade Aubanel.

Le lendemain sera la journée dédiée à la jeunesse offerte par l’association de la jeunesse Saint-Gilloise avec dès 9h, un grand déjeuner offert aux prés de l’Argentière. A 10h30, c’est au tour de l’amaillage en pays de prendre ses quartiers aux prés. Sur les coups de 11h, c’est le départ de l’abrivado des prés de l’Argentière (par la manade Aubanel) pour une arrivée prévue à 11h30 en ville rue Gambetta. A midi, la traditionnelle bandido de 4 taureaux toujours sur la rue Gambetta qui clôturera la matinée bien chargée. A 14h30 aura lieu la Finale de l’école taurine « La San Gilenque » aux arènes Emile Bilhau avec les manades du Juge et Lou Pantaï (entrée gratuite). Enfin, à 18h l’abrivado bandido de clôture de la manade Aubanel (rue Gambetta) finira en beauté la journée des jeunes.

 

Réservation pour le repas des aînés : Maguy Baillarin au 04 66 87 15 70 ou 06 62 13 58 86 ou Marie-France Meseguer au 04.66.87.38.16 ou 06.32.05.67.83.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité