A la unePolitique

RÉGIONALES Cette liste qui veut croire qu’un Nouveau Monde est possible

Une partie de la liste gardoise du Nouveau Monde En Commun. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Une partie de la liste gardoise du Nouveau Monde En Commun. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce samedi matin, dans un restaurant de la place du Château à Nîmes, les membres du Front de Gauche, PCF, EELV, Parti de Gauche, Ensemble et Nouvelle Gauche Socialiste se sont réunis autour d’un projet, celui d’un « Nouveau Monde En Commun ». Vincent Bouget, tête de liste Gardoise pour les Régionales, a présenté son équipe.

Vincent Bouget a-t-il senti les limites de sa liste ? Ou est-il, plus simplement, habitué à répondre aux mêmes critiques ? (Il choisirait certainement la deuxième option) Mais, dans son discours, le professeur d’histoire-géographie nîmois a parfaitement ciblé les craintes et interrogations que soulève une telle liste. Ce « Nouveau Monde », très beau sur le papier et aussi dans sa bouche, est une sorte de doux rêve dont on pourrait se demander s’il est vraiment réaliste. Bouget l’anticipateur a la réponse : « A ceux qui pensent encore une fois que ce programme est irréaliste, nous répondons que l’abîme devant lequel ils sont en train de nous placer est, lui, très réel et qu’il ne permet pas d’envisager l’avenir ». Cette liste, avec des membres de diverses familles politiques qui ne s’entendent pas toujours, ce melting-pot des déçus de François Hollande, peut-elle aller au bout ? Et sans se fâcher ? « A ceux qui disent que nous serions trop différents pour nous entendre, nous ne répondons rien, nous faisons simplement la démonstration du contraire, la preuve de notre esprit de tolérance, de notre sens des responsabilités, de notre sincérité à vouloir vraiment changer les choses », répond le communiste.

Vincent Bouget n’a pas fait que répondre aux éventuelles remarques. Il a aussi présenté le projet de sa tête de liste aux Régionales, Gérard Onesta. Celui-ci repose sur trois axes : l’emploi, l’égalité des territoires et la démocratie. L’emploi qui, pour « le Nouveau Monde En Commun », passerait par la réindustrialisation des territoires et la transition écologique grâce, notamment, au développement des circuits courts. L’égalité des territoires avec un maillage « efficace » du réseau ferré. Et la démocratie en rendant le pouvoir à « tous ceux qui en sont éloignés ». C’est beau. Et le professeur Bouget de conclure, craignant peut-être une critique sur le programme : « Toujours très perfectible, notre projet est le plus réaliste car il est le plus vivable pour tous les habitants de cette région ». Ne reste plus qu’à les convaincre.

La liste du Nouveau Monde En Commun

1 Vincent Bouget

2 Aurélie Genolher

3 Jean-Luc Gibelin

4 Ghislaine Soulet

5 Franck Medina

6 Geneviève Sabathe

7 Michel Sala

8 Salima Aissaoui

9 Charles Menard

10 Sybille Jannekeyn

11 Walid Belkheir

12 Sylvette Fayet

13 Benjamin Deceuninck

14 Sylvie Cappeau

15 Bernard Clement

16 Béatrice Bernard Chamson

17 Didier Caire

18 Odette Garcia

19 Jérôme Redon

20 Lucile Pialat

21 Frédéric Joubert

22 Marion Mazauric

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

6 réactions sur “RÉGIONALES Cette liste qui veut croire qu’un Nouveau Monde est possible”

  1. Au moins que cette liste combatte les grands projets inutiles et coûteux financièrement et écologiquement. Sinon c’est à désespérer de la politique et autant aller se balader le jour du vote. Il faut enfin partir des besoins des citoyens ordinaires et non de ceux superflus, d’une caste de privilégiés. Quant aux emplois , il faut relancer les emplois de proximité non délocalisables dans le domaine de l’agriculture, si possible bio, et du service à la personne. Et stimuler l’économie sociale et solidaire en se préoccupant du devenir de la planète à l’échelon régional. Penser global et agir local comme le disent Pierre Rahbi et ses amis.

  2. Cette liste peut être séduisante.
    Mais de grâce, promettez que vous allez faire l’union avec Carole Delga pour empêcher le Front National et Louis Aliot de s’emparer de la région!

  3. Le front de gauche pourrait s’appeler extrême gauche et …
    L’extrême gauche est aussi dangereuse que l’extrême droite et ils n’apportent aucune solution crédible aux problèmes de notre difficile société si ce n’est faire des constats.
    Nous avons besoin de solutions mûrement étudiées, adaptées à un pays qui est libre…..et qui doit le rester

  4. Ce qu’il faudrait c’est que Delga fusionne avec cette liste arrivée devant au 1er tour… sinon le risque c’est que rien ne change. Eviter le FN c’est important mais cela ne fait pas un programme d’action.

  5. A Christian BAUME:
    Vous considérez que le « there is no alternative » du PS et de la droite sont synonymes de liberté? Pour vous, vouloir une société plus humaine, c’est de l’extremisme? Qui est responsable de notre difficile société? l’équilibre d’une société réside dans une répartition des richesses équilibrée. Depuis plus de trente ans, nous sommes repartis vers les inégalités du 19° et du début du 20° siècle. Ce n’est pas du simplisme de le constater et de dire que cette tendance est la cause principale de la montée du FN et de la destruction de toute principe de société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité