A la uneActualitésSociété

NÎMES Cols tricolores et étoiles pour la Croix Rouge

Une grande soirée parrainée par l’animateur TV et humoriste Tex (au centre). (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Une grande soirée parrainée par l’animateur TV et humoriste Tex (au centre).
(Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

Dans le Gard, 500 bénévoles et 350 salariés font de la Croix Rouge une véritable institution. Son grand dîner de gala réunissait près de cents convives pour un repas gastronomique confectionné par cinq chefs de haut rang.

C’est désormais traditionnel à l’approche des fêtes de fin d’année, la Croix Rouge faisait son gala de bienfaisance. Comme toujours, les stars régionales de la gastronomie contribuaient à cet événement qui se déroulait à l’Institut Vatel.

Serge Chenet de Pujaut, Michel Kayser de Garons, Claude Lambert des Angles, Jérôme Nutile de Nîmes et Bernard Roth de Nîmes également s’étaient donc enfermés en cuisines pour satisfaire au mieux les papilles des 96 convives.

Au-delà du bling-bling que ce genre de rendez-vous peut laisser faussement entrevoir, le double caractère prestigieux et caritatif de cet événement est à ne pas oublier. Repas ouvert à tous malgré le prix d’apparence très onéreux mais repas de grande qualité et d’élégance dans une ambiance festive assurée.

A 1800 euros la table, de 10 personnes, le prix net par table après déduction fiscale était de 720 euros. Pour une seule personne, le prix net après déduction fiscale est de 47,50 euros. Cette année, l’ensemble des bénéfices de la soirée (environ 22000 euros) seront consacrés à des projets de proximité présentés par le Pôle Gérontologique Nîmois et les unités locales gardoises de la Croix-Rouge française.

Par ailleurs, une tombola était organisée et réunissait des lots tels que deux billets aller-retour en moyen-courrier sur Air France, un week-end VIP dans un hôtel du Cap d’Antibes, un bracelet en or et diamants, des repas chez les chefs, des produits haute couture, un vol en montgolfière, du Champagne, un VTT…

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité