ActualitésCulture

NÎMES Le CRIC, nouveau lieu culturel alternatif du centre ville

L'association Sweet Mountain a trouvé son lieu de résidence. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
L'association Sweet Mountain a trouvé son lieu de résidence. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

L'association Sweet Mountain créée en août 2014 veut promouvoir l'art contemporain. Grâce à un financement participatif, elle a désormais un lieu, le CRIC, rue Balore.

La peinture est encore fraîche et les pinceaux à portée de main. Au 3 de la rue Bolore, l'ancien restaurant l'Imprimerie a trouvé un successeur qui s'inscrit dans la mouvance des lieux culturels alternatifs nîmois. Le CRIC est désormais l'adresse de l'association Sweet Mountain dont l'objectif est de démocratiser l'art contemporain. Expositions, performances sonores, atelier de sérigraphie, le lieu se veut multidisciplinaire et chaleureux. "Il y a quelque chose qui se crée au niveau alternatif à Nîmes" se réjouit Sandy Kozekwa, artiste intervenante et membre active de l'association. L'une des raisons évoquées, l'accessibilité des loyers. Le propriétaire des lieux, qui désirait transformer les 130 m² en deux appartements, a été séduit par le projet.

Financement participatif. Plusieurs concerts ont été organisés partout en ville pour récolter des fonds, un financement participatif sur kisskissbankbank a aussi permis d'obtenir 2 200 €. C'est sur ce modèle là que l'association souhaite pérenniser cet espace de création en organisant des soirées after-work où bière et vin seront vendus aux adhérents - 5 € de cotisation annuelle, et en proposant un merchandising original : sacs, culottes, calendriers. "Mais on tient à maintenir la gratuité de tous nos événements" précise Julie Espana, en charge de l'atelier de sérigraphie.

Et les festivités commencent dès ce vendredi 4 décembre avec le vernissage de l'exposition d'Allister Sinclair, montpellierain diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Art de Cergy. Au programme : installation sonore, boîte à pizza qui génère des images, piano négatif et projection d'images prises au hasard sur internet, "je travaille beaucoup avec le hasard" explique le jeune homme. François, alias Justin Peuhdamour, se chargera d'animer la soirée avec des vinyles de rock'n'roll garage.

Ouverture du mercredi au samedi de 15h à 19h pendant les expositions.

Pour suivre l'actualité de l'association Sweet Mountain, rendez-vous sur la page facebook

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité