Actualités

ALÈS Le club cœur et santé fête ses 10 ans

Cours de réadaptation cardiaque animé par le club. DR
Cours de réadaptation cardiaque animé par le club. DR

Mardi soir, le club cœur et santé d'Alès a célébré son 10e anniversaire à l'auditorium de Rochebelle. Très active sur le bassin cévenol, cette association d'aide aux accidentés cardiaques compte aujourd'hui 80 adhérents, dont de nombreux médecins.

Parmi les 190 clubs cœur et santé de l'Hexagone reliés à la Fédération Française de Cardiologie, celui d’Alès compte plus de 80 adhérents. Un nombre croissant depuis 2006, date de sa création par Alexandre Cachia, victime d'un infarctus en 2005. "J'ai effectué ma rééducation sportive à Nîmes et j'ai eu envie de faire la même chose à Alès. Des médecins bénévoles m'ont rejoint et on a tout fait pour améliorer l'accueil des accidentés cardiaques. L'opération, c'est bien, mais la suite est aussi importante", se souvient le délégué régional FFC du Languedoc Roussillon.

Depuis, le club propose de nombreuses activités. En plus d'être relais de la FFC en organisant chaque année les parcours du cœur, il a mis en place des séances de réadaptation cardiaques quotidiennes sur 3 sites de la ville, et dispose d'un matériel complet. "Nous effectuons de la musculation adaptée et essayons de fidéliser les patients en faisant participer les conjoints", souligne Bernard Villaret, ancien professeur d’éducation physique. "L'intérêt pour les patients est d'être au plus près de leur domicile. Prochainement, nous allons mettre en place des lits de réadaptation cardiaque", ajoute Roman Cencic, directeur de l'hôpital d'Alès, qui dispose d'une salle dédiée.

La soirée d'anniversaire du club a été animée par l'école de musique d'Alès. DR
La soirée d'anniversaire du club a été animée par l'école de musique d'Alès. DR

Fier de fêter ses 10 ans, le club souhaite aujourd'hui développer le volet préventif, à savoir la formation des gestes qui sauvent au sein des associations sportives, et les parcours du cœur dans le milieu scolaire.

Aujourd'hui, les accidents du cœur font encore 400 morts par jour en France, et l'infarctus touche de plus en plus de jeunes femmes, "à cause de la sédentarité", note un cardiologue.

Lire aussi :

ALÈS Lutter contre les maladies cardiovasculaires avec les parcours du cœur

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité