Société

GARD « Les antibiotiques, c’est pas automatique », mais c’est mortel…

Médicaments

Ce vendredi 4 décembre, la CPAM du Gard organisait une conférence de presse pour prévenir de la menace des antibiotiques. Chaque année en France, 160 000 personnes développent des infections dues à des bactéries multirésistantes aux antibiotiques et 13 000 en meurent.

Une prescription d’antibiotiques sur deux ne sert strictement à rien ! C’est le message qu’ont voulu faire passer les docteurs Catherine Lechiche et Christian Gay en réponse à l’étude de l’Institut de Veille Sanitaire. A terme, si rien ne change, 10 millions de personnes dans le monde pourraient mourir chaque année en 2050 à cause de l’antibiorésistance. La France serait l’un des pays les plus touchés puisqu’elle est le deuxième pays qui consomme le plus d’antibiotiques. De fait, c’est aussi dans l’Hexagone que l’on observe le plus de bactéries résistantes aux antibiotiques.

A partir de ce triste constat, la ministre de la Santé Marisol Touraine a décrété une mobilisation des pouvoirs publics en préconisant la réduction de 25% de la consommation des antibiotiques et en tentant, d’ici 2017, de faire baisser la mortalité liée à l’antibiorésistance en-dessous de la barre des 10 000 décès par an.

Le département du Gard s’illustre par son bon comportement. Entre 2007 et 2014, le nombre de boites délivrées a chuté de - 8,4%. Une baisse intéressante quand on sait qu’elle est de - 4,5% pour la région et de - 1,1% en France. Pour poursuivre dans cette voie, l’Assurance Maladie incite les médecins à ne pas prescrire d’antibiotiques quand ils ne sont pas utiles (notamment pour les infections respiratoires) et, lorsqu’ils sont tout de même prescrits, à faire en sorte de privilégier ceux qui génèrent le moins d’antibiorésistance.

Les patients sont également ciblés par l’Assurance Maladie qui rappelle trois règles : de ne pas demander d’antibiotiques à son médecin quand il n’en prescrit pas, de respecter la posologie et la durée du traitement et de ne jamais les réutiliser sans avis médical.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité